Covid-19 : un quart des Français hostile à un vaccin

19 juin 2020

Même s’il existait, un Français sur quatre refuserait le vaccin contre le Covid-19. Une décision motivée par le méfiance vis-à-vis de la vaccination… mais pas seulement.

Certains Français sont méfiants vis-à-vis des vaccins. Et l’urgence sanitaire liée au coronavirus ne change rien à l’affaire. Selon l’étude Coconel (pour COronavirus et CONfinement Enquête Longitudinale) de l’Ecole des hautes Etudes en Santé publique, « un quart des Français déclarent que, si un vaccin contre le coronavirus était disponible, ils refuseraient de se faire vacciner. » Une position particulièrement marquée chez les femmes (plus de 30%) et les jeunes (près de 40%). Les différences sociales semblent jouer également. Parmi les sondés déclarant les revenus les plus bas, 29% refuseraient l’immunisation, contre 16% des plus aisés.

Une méfiance… mais pas que

Alors qu’en population adulte, 2 à 4 % des Français se déclarent hostiles à la vaccination en général, pour le coronavirus, ils sont 6 %. Mais contrairement à ce que l’on aurait pu imaginer, ce n’est pas la principale raison de la méfiance. En fait, 15 % motivent leur refus en jugeant qu’un vaccin élaboré dans l’urgence serait trop dangereux. Et selon 2% des interrogés, « c’est inutile, de toute façon le Covid-19 est peu dangereux ».

  • Source : Ecole des hautes Etudes en Santé publique

  • Ecrit par : Vincent Roche – Edité par : Emmanuel Ducreuzet

Aller à la barre d’outils