De la migraine à la maladie de Parkinson?

[18 septembre 2014 - 15h50] [mis à jour le 18 septembre 2014 à 15h52]

Selon une étude américaine, les patients souffrant de migraine à l’âge adulte seraient davantage exposés au risque de développer la maladie de Parkinson. Notamment parmi ceux présentant une migraine avec aura.

La migraine avec aura affecte la vue, le toucher, la parole ou le mouvement. La forme la plus fréquente est l’aura visuelle, et correspond à ce que l’on appelait autrefois la migraine ophtalmique. Le Pr Ann I. Scher et son équipe de l’Université de Bethesda (Maryland), ont suivi 5 620 personnes âgées de 33 à 65 ans pendant 25 ans. Au cours de ce travail, les participants devaient subir des examens visant à diagnostiquer une migraine et/ou des symptômes de la maladie de Parkinson.

Résultat, les patients atteints d’une migraine avec aura présentaient deux fois plus de risque de souffrir de la maladie de Parkinson. Et ceci comparés avec ceux indemnes de maux de têtes. Et au total, 19,7% des migraineux avec aura avaient développé la maladie de Parkinson, contre 12,7% pour les autres migraineux et 7,5% pour les non-migraineux.

« Un dysfonctionnement au niveau des messages liés à la transmission de la dopamine a été observé chez les patients souffrant à la fois de migraine avec aura et de symptômes de la maladie de Parkinson », indique le Pr Scher. « Ceci pourrait expliquer l’association entre ces deux affections. Mais nous avons besoin d’approfondir nos recherches pour notamment explorer d’éventuelles causes génétiques ».

Partager cet article