La myrtille n’en finit pas de dévoiler ses supers pouvoirs ! Cette baie à la jolie couleur bleutée serait bénéfique pour prévenir l’apparition d’une démence. Plus précisément, sa consommation permettrait d’améliorer la mémoire et les facultés cognitives.

Une équipe de l’Université de Cincinnati (Etats-Unis) a suivi 47 personnes de plus de 68 ans. Toutes présentaient des troubles cognitifs légers. L’étude a consisté en l’administration soit d’une poudre contenant l’équivalent d’une portion de myrtille, soit d’un placebo. Et ceci, pendant 16 semaines, à raison d’une fois par jour.

L’ensemble des participants a ensuite dû réaliser des tests visant à évaluer leur santé cognitive. Conclusion, le groupe « myrtilles » a obtenu de bien meilleurs résultats. Par ailleurs, grâce à une Imagerie par résonance magnétique fonctionnelle, les auteurs ont mis en évidence une augmentation de l’activité cérébrale dans ce groupe.

Les conclusions d’une autre étude paraissent toutefois moins flatteuses, en cas de déficience plus importante ! Chez les patients concernés, la consommation de myrtilles n’a pas permis de ralentir le processus de vieillissement cérébral. Il semble donc que ces délicieux fruits ne soient efficaces qu’en prévention d’une éventuelle démence.

Partager cet article