Démographie médicale : de plus en plus de retraités

[26 novembre 2015 - 17h10] [mis à jour le 26 novembre 2015 à 17h12]

Le Conseil national de l’Ordre des Médecins (CNOM) a présenté ce matin sa quatrième édition des Atlas régionaux de la démographie médicale. Principal enseignement, la population médicale est de plus en plus vieillissante. Décryptage.

Cette nouvelle édition confirme la tendance des travaux précédents, notamment en ce qui concerne l’augmentation du nombre de médecins retraités et la féminisation des jeunes générations de moins de 40 ans. Le nombre de médecins en activité régulière (non retraités et non remplaçants) baisse sur l’ensemble du territoire. Plus particulièrement dans certaines régions comme la Bourgogne et l’Ile-de-France. Mais certains départements voient leur nombre de médecins augmenter (Ille-et-Vilaine, Indre-et-Loire, par exemple).

De manière générale, la population médicale est marquée par un net vieillissement, notamment en Corse, dans la région Centre et en Ile de France (respectivement 32,5%, 28,7% et 29,5% de plus de 60 ans). « Néanmoins », précise le CNOM, « dans le Nord-Pas-de-Calais, dans les Pays de la Loire et en Bretagne, les flux de médecins entrants couvrent les flux de médecins sortants ».

La féminisation des jeunes générations de médecins diffère aussi selon les régions. Certaines régions, y compris parmi les plus rurales comme la Franche-Comté, se féminisent plus vite. « La part des femmes chez les médecins de moins de 45 ans est également importante (plus de 60%) en Ile de France, Midi-Pyrénées, Rhône-Alpes, Pays de la Loire et Bretagne ».

Partager cet article