Contre le diabète de type 2, les fibres alimentaires ont un rôle à jouer. Selon des chercheurs canadiens, elles stimulent les bactéries intestinales qui participent ensuite à un meilleur contrôle de la glycémie.

Chez certains patients atteints d’un diabète de type 2, la production d’insuline par les cellules du pancréas est insuffisante. Chez d’autres, l’insuline produite n’accomplit pas correctement son travail. Dans les deux cas, le résultat est une augmentation du taux de sucre dans le sang (glycémie), car le corps utilise mal le glucose comme source d’énergie.

Selon une équipe de l’Université du Nouveau-Brunswick, « un régime riche en fibres pourrait conduire à un meilleur contrôle de la glycémie ». Pour vérifier cette hypothèse, les scientifiques ont réparti des patients diabétiques en deux groupes. Un groupe témoin a reçu des recommandations nutritionnelles standards. Le second a eu droit aux mêmes recommandations ainsi qu’à des suppléments en fibres (céréales complètes…). A noter que tous ont continué à prendre leur traitement de contrôle de la glycémie.

Les bienfaits des bactéries

Résultat, après 3 mois, les membres du second groupe sont parvenus à stabiliser leur glycémie. Ils ont également perdu plus de poids et ont présenté de meilleurs profils lipidiques.

Les chercheurs ont par ailleurs identifié 15 souches bactériennes favorisées par la consommation de fibres. Ces souches améliorent le taux de certains acides gras à chaîne courte. Lesquels conduisent à un environnement digestif légèrement acide qui réduit les populations de bactéries nuisibles. Selon les auteurs, c’est là que se trouve la clé. « Manger plus de fibres permet de rééquilibrer le microbiote intestinal, améliorant ainsi la digestion des aliments et la santé générale. »

Partager cet article