Diabète : le capteur de glycémie FreeStyle Libre à surveiller

[26 juin 2018 - 11h02] [mis à jour le 26 juin 2018 à 15h46]

Capteur de glycémie en continu, le dispositif FreeStyle libre provoque des réactions cutanées chez beaucoup de patients. Et dans de rares cas, les taux de glucose affichés sur le lecteur sont erronés. Aujourd’hui, l’ANSM appelle le fabricant à un suivi scrupuleux et à la publication d’un rapport semestriel de sécurité.

Chez les patients diabétiques de type 1 et 2*, le dispositif FreeStyle libre permet de suivre en continu les variations du taux de sucre sanguin. Et donc d’injecter les doses nécessaires d’insuline au bon moment et en quantité adaptée. Remboursée par l’Assurance-maladie depuis le 1er juin 2017, ce dernier fait des adeptes.

Des réactions cutanées

Mais « 70% des signalements de matériovigilance concernent des réactions cutanées », rapporte l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Et « 0,4% des utilisateurs ont déclaré une réaction cutanée nécessitant une prise en charge médicale ». A noter que « la mauvaise tolérance cutanée fait partie des contre-indications à l’utilisation de ce dispositif ».

Comme le rappelle l’ANSM, consultez votre médecin ou demandez conseil à votre pharmacien si vous disposez du dispositif FreeStyle Libre et qu’une réaction allergique ou une irritation survient.

Le capteur ne suit pas les variations

Autre donnée, « dans de rares situations, le capteur peut afficher des résultats de taux de glucose discordants », relève l’ANSM. « Notamment en cas de fluctuation rapide du taux de glucose après le repas ou suite à une prise d’insuline ou après une activité physique ». Mais également « en présence de substances interférentes tel que l’acide ascorbique (vitamine C), l’acide salicylique et en cas de déshydratation sévère ou de perte d’eau excessive ». Dans ce cas, l’ANSM conseille d’utiliser « un lecteur de glycémie capillaire pour vérifier les résultats du taux de glucose dans le sang ».

Au vu de ces signalements, « l’ANSM suit ce dossier et a demandé au fabricant Abbott la mise en place d’un rapport de sécurité semestriel permettant d’identifier et d’évaluer les principales réclamations reçues ». Enfin tout patient et professionnel de santé peut déclarer des anomalies associées au dispositif auprès d’Abbott Diabetes Care France au 0 800 10 11 56 (appel gratuit à partir d’un poste fixe) ou au 01 45 60 34 34. Mais aussi par mail à l’adresse suivante : service.clients.adc@abbot.com.

*chez les patients de plus de 4 ans sous insulinothérapie, bénéficiant d’une éducation thérapeutique et une formation spécifiques à l’utilisation du système flash d’autosurveillance du glucose

Partager cet article