La greffe de moelle osseuse permet de remplacer les cellules d’un système immunitaire défaillant. Pourtant, ce don reste encore mal connu… et très appréhendé. Pour tout savoir sur cette pratique qui sauve des vies, l’Agence de la biomédecine diffuse une vidéo d’information, à l’occasion de la journée mondiale dédiée ce samedi 16 septembre.

Dans le monde, 20 571 greffes de moelle osseuse ont été réalisées en 2016. Et en moyenne, 1 000 interventions sont effectuées chaque année en France. Mais « aujourd’hui encore, la méconnaissance de ce don suscite des appréhensions voire des peurs parfois excessives, notamment sur la douleur liée au prélèvement », note l’Agence de la biomédecine. A l’occasion de la journée mondiale dédiée ce 16 septembre, cette dernière relaie sur son site un spot vidéo disponible en cliquant ici. Les informations sont aussi à suivre sur les réseaux sociaux via Facebook et Twitter, sur la page et le fil de l’Agence de la biomédecine.

« Cette opération doit permettre de sensibiliser le grand public, en particulier les jeunes de moins de 40 ans. » L’enjeu est « d’accroître la diversité des dons pour augmenter les probabilités de compatibilité ». Et donc augmenter le nombre de greffes efficientes.

A quoi servent les dons ?

Les greffes de moelle osseuse sont pratiquées notamment dans le cas de certains cancers comme le lymphome ou la leucémie. Mais aussi dans le traitement d’autres pathologies comme la drépanocytose.
Où donner ?

Chaque donneur volontaire peut effectuer sa pré-inscription auprès de l’Agence de la biomédecine par mail, courrier ou téléphone. Autre solution, s’adresser à l’Etablissement Français du Sang (EFS) le plus proche de chez vous. Les hôpitaux sont eux aussi compétents pour mettre en place cette inscription au registre.

Partager cet article

SYNDICAT DE LA PRESSE INDÉPENDANTE D'INFORMATION EN LIGNE
Service de Presse en Ligne reconnu par la Commission paritaire des Publications et Agences de Presse (CPPAP) sous le n°0318 W 90885 (article 1er de la loi n° 86-187 du 1er août 1986 portant réforme du régime juridique de la presse)