L'actualité sur...

Kiné, ostéo, chiro : qui fait quoi ?

[18 décembre 2007 - 08h52]

A quelles mains confier son dos noué, ses reins bloqués ou une cheville douloureuse ? Pas facile de s’y retrouver dans un foisonnement de disciplines (chiropractie, étiopathie, fasciathérapie, kinésithérapie, kinésiologie, ostéopathie, réflexothérapie…), qualifiées selon les cas de parallèles, douces ou paramédicales. Pour vous faciliter la vie, nous vous proposons en cette fin d’année, un voyage aux pays des « mains magiques ».

Le législateur reconnaît la masso-kinésithérapie, la chiropractie et l’ostéopathie. Seuls les masseurs-kinésithérapeutes sont considérés comme des auxiliaires de santé. Libéraux ou salariés, ils sont 65 000 en France, à exercer sur prescription médicale. Leurs consultations sont prises en charge par l’Assurance-maladie.

Du grec kinesis qui signifie mouvement et therapeuein pour soin, la kinésithérapie est la thérapie de la gestuelle. Lorsque le patient ne participe pas activement à la séance -c’est le praticien qui le mobilise- l’on parle de kinésithérapie passive. Elle est faite de massages, d’étirements musculaires ou de mobilisations articulaires. La kinésithérapie active repose sur le travail du patient qui réalise des exercices pour renforcer, soulager un groupe musculaire ou rééduquer une articulation traumatisée.

La kinésithérapie a aussi prouvé son efficacité dans le désemcombrement des bronches. Chez les nourrissons qui souffrent de bronchiolite, ou les patients atteints de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO).

Le champ d’application de la masso-kinésithérapie est donc clairement défini. Ce qui n’est encore le cas ni de la chiropractie ni de l’ostéopathie. Reconnues seulement depuis 2002 par la loi sur le droit des malades et la qualité du système de soins, leur cadre réglementaire est encore en évolution.

Très proches l’une de l’autre, ces deux disciplines revendiquent une approche globale du patient. Elles se définissent comme une science et même un art. Leurs différences se situent principalement au niveau des formations et des modes d’action proposés.

Ostéopathie : 10 millions de consultations par an

L’ostéopathie est reconnue en France depuis 2002. Environ 10 millions de consultations y sont réalisées chaque année. Dans un rapport récent au ministre de la Santé, l’ostéopathie y est décrite comme « une pratique exclusivement manuelle dont le but est de pallier les dysfonctionnements de mobilité des tissus du corps humain ». La première séance est consacrée à un interrogatoire du patient. Puis le praticien procède à une analyse de la posture, à des palpations et à des manipulations visant à rétablir l’équilibre.

Les séances sont facturées de 40 à 80 euros. Elles ne sont pas remboursées par l’Assurance-maladie, mais de plus en plus de mutuelles et assurances complémentaires les prennent en charge.

Particulièrement nombreux aux Etats-Unis où ils procèdent à plus de 15 millions de consultations… par jour, les chiropraticiens sont en France au nombre de 450. Tous ont suivi 6 années d’études à temps plein, sanctionnées par un diplôme validé par une institution américaine, le Council on Chiropractic Education. En France, une seule école est accréditée pour leur formation.

Le chiropraticien concentre son attention sur l’intégrité de la moelle épinière. Ses manœuvres d’ajustement vont principalement concerner la colonne vertébrale et les articulations situées à sa périphérie. Pour les chiropraticiens, un traumatisme, une mauvaise position voire une alimentation déséquilibrée peuvent, en diminuant la mobilité vertébrale, créer des interférences nerveuses et des tensions musculaires. Les ajustements proposés visent donc à corriger, en douceur, ces perturbations.

Autant de concepts auxquels les adeptes de la Médecine fondée sur les preuves ont bien du mal à adhérer ! Qu’il s’agisse d’ostéopathie ou de chiropractie -sans parler des disciplines non reconnues- elles sont chiches en preuves scientifiques. Pas évident en effet de tester en double aveugle contre placebo un ajustement vertébral ou une manipulation de l’épaule.

Des recommandations sur la cervicalgie sont en cours

Comme le souligne Michel Gedda, chef de projet au Service des recommandations professionnelles à la Haute Autorité de Santé (HAS), « le problème c’est qu’en l’absence de preuves scientifiques, les thérapeutiques reposent sur des évidences cliniques issues de déductions ou d’observations. Certaines techniques reposent sur des notions de biomécanique avérées. D’autres sur des théories logiques, parfois sur des concepts qui peuvent séduire, voire des croyances dont certaines paraissent assez loufoques parfois».

Tout cela ne signifie pas que les thérapies manuelles manquent d’intérêt ou d’efficacité. Un certain recul paraît toutefois s’imposer, notamment face à des praticiens qui prétendent « tout guérir ». Le risque le plus sérieux est alors de passer à côté d’une pathologie inaperçue. Et de priver le malade des traitements qui s’imposent. Il est donc préférable de consulter en premier lieu, son médecin traitant.

« Le médecin traitant établit un diagnostic», poursuit Michel Gedda. « Il pourra orienter le malade, car il connaît son histoire et les orientations les plus adaptées au diagnostic établi. C’est vrai qu’il connaît souvent moins l’ostéopathie et la chiropractie parce qu’elles ont été reconnues récemment. Mais nous allons faire des recommandations ». Les premières, sur la cervicalgie sont en cours. Progressivement, le débat devrait y gagner en clarté.

POURQUOI CA CRAQUE ?
Le fameux craquement qui accompagne certaines de ces manipulations, ne correspond pas au frottement de deux os. Ce petit bruit est tout simplement provoqué par l’éclatement d’une bulle d’air séparant deux surfaces articulaires.

GRAND CHAMBARDEMENT CHEZ LES OSTEOPATHES
Plus de 12 000 ostéopathes exercent actuellement dans le pays. Les deux tiers ont suivi au préalable une formation de kiné, puis une autre d’ostéopathie. D’autres sont médecins, sages-femmes ou infirmiers. Sans oublier, les ostéopathes dits « sans pré-requis », qui n’ont bénéficié d’aucune autre formation que celle d’ostéopathe.

La publication d’un décret le 25 mars 2007, a provoqué un grand chambardement dans la profession. Ce texte fixe notamment à 1 225 heures la formation minimale requise pour exercer l’ostéopathie. Or nombre de professionnels actuellement en exercice ne satisfont pas à cette obligation ! Résultat, les organisations professionnelles ont jusqu’à juillet prochain pour faire le ménage. Et il devrait finalement, ne rester que 7 000 ostéopathes reconnus.

VOUS RECHERCHEZ UN CHIROPRATICIEN?

Contactez l’Association française de Chiropratique au 0 820 888 377 (0,118 euro la minute).

VOUS RECHERCHEZ UN OSTEOPATHE?

Adressez-vous à l’un des organismes suivants :
Registre des ostéopathes de France (ROF) : 05 56 18 80 44;
Union fédérale des ostéopathes de France (UFOF) : 04 75 25 79 04;
Syndicat français des ostéopathes (SFDO) : 03 25 73 76 55;
Syndicat national des médecins ostéopathes (SNMO) : 01 46 22 35 54;
Annuaire des ostéopathes DO.
Chambre nationale des ostéopathes (CNO): 04 75 25 51 50

Ministère de la Santé, Haute Autorité de la Santé (HAS), Chambre nationale des Ostéopathes, Association française de chiropratique

Vous êtes journaliste ? Obtenez plus d'informations en vous abonnant sur notre site professionnel agence-destinationsante.com

© 1996-2019 Destination Santé SAS - Tous droits réservés. Aucune des informations contenues dans ce serveur ne peut être reproduite ou rediffusée sans le consentement écrit et préalable de Destination Santé. Tout contrevenant s'expose aux sanctions prévues par les articles L 122-4 et L 335-3 du Code de la Propriété intellectuelle: jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 150 000 euros d'amende.

Nos precedentes depeches

Nos precedents dossiers

  • C'est la rentrée!

    Le mois de septembre rime avec retour à l'école ou au travail. Voici une série de conseils pour revenir avec le sourire.......

    En savoir plus
  • Retour sur l'affaire Vincent Lambert

    Ce 11 juillet 2019, l'annonce de la mort de Vincent Lambert est tombée. Le dénouement d'une affaire médiatisée à l'extrême.......

    En savoir plus
  • Résister aux fortes chaleurs, le défi de l'été

    La canicule surviendra de plus en plus souvent au cours de l’été. Pour éviter le coup de chaleur, respectez nos conseils.......

    En savoir plus
  • Activité physique: les raisons de pratiquer régulièrement

    Pratiquer une activité physique régulièrement est recommandée à tous. Voici pourquoi le sport est bon pour votre santé.......

    En savoir plus
  • Le sommeil, essentiel à la santé

    Nos modes de vies réduisent la quantité et la qualité de notre sommeil. Tous les secrets pour une nuit enfin réparatrice.......

    En savoir plus
  • Les allergies, jamais anodines

    Rhume des foins, asthme, allergies alimentaires... Les allergies touchent de nombreux patients. Tour d'horizon avec notre dossier dédié.......

    En savoir plus
  • Mars Bleu: le cancer colorectal dans la ligne de mire

    Le cancer colorectal représente encore le troisième le plus fréquent en France. Tout savoir sur le dépistage et la prévention.......

    En savoir plus
  • Traversez l'hiver en pleine forme !

    L'hiver est là, et avec lui, le froid. Pour que ce dernier ne vous fasse pas trop souffrir, nous vous prodiguons dans ce dossier quelques conseils pratiques. De plus, comme cette saison est propice aux microbes en tout genre, respectez les mesures d'hygiène comme le lavage de mains à l'eau et au ......

    En savoir plus
  • Des fêtes de fin d'année à votre santé!

    Les réveillons de Noël et du Jour de l'An sont traditionnellement l'occasion de joyeuses fêtes en famille ou entre amis. Ils sont aussi souvent associés à des repas copieux et à une consommation d'alcool, parfois néfastes à notre santé. De plus, si l'échange de cadeaux est une belle tradit......

    En savoir plus
  • "Mois sans tabac": tous contre la cigarette!

    Le tabac tue. Cette certitude n'empêche pas la cigarette d'être une addiction pour de nombreux Français. Pour les aider à arrêter, l'opération "mois sans tabac" est mis en place chaque année au mois de novembre. Dans notre dossier, retrouvez une foule d'informations sur le tabagisme, ses rava......

    En savoir plus
  • Cancer du sein: un mois d'octobre (rose) pour en parler

    La 23e édition de la campagne Octobre rose se déroulera tout au long du mois d'octobre partout en France. Pour tout savoir sur la prévention, les traitements, les tests de dépistage des mutations génétiques, les soins de suite... notre dossier mensuel vous offre un panorama varié et instructi......

    En savoir plus
  • La rentrée à grand pas!

    Reprendre un rythme de sommeil adapté, manger à nouveau équilibré, se remettre au sport... Autant de bonne résolutions indispensables à une bonne rentrée. Qu'elle soit scolaire ou, pour les plus grands, au bureau. Voici un dossier qui va vous aider à vous replonger dans le bain, sans céder ......

    En savoir plus
  • Profiter de l'été sans souffrir de la chaleur

    L'été est bien entendu synonyme de soleil et de chaleur. Et chacun apprécie cette saison pour ces mêmes raisons. Pour autant, lorsque les températures dépassent un certain seuil, la qualité de vie et la santé peuvent en pâtir. Pour profiter des congés estivaux en évitant déshydratation e......

    En savoir plus
  • Les addictions, des maladies comme les autres

    Tabagisme, anorexie, boulimie... Toutes ces addictions constituent de véritables maladies. Bien reconnues médicalement pour certaines, encore en voie de classification pour d'autres (comme dans le cas des jeux vidéo), elles font encore trop souvent l'objet de remise en question. S'agit-il d'un si......

    En savoir plus
  • Le don d'organes pour sauver des vies

    En 10 ans, le nombre de patients en besoin d’une greffe a doublé en France. Aujourd’hui, 21 464 d'entre eux restent en attente. Pour sauver des vies, il est possible de faire don d'un ou plusieurs organes. Seuls les reins et les lobes pulmonaires et hépatiques peuvent l'être de son vivant. ......

    En savoir plus
  • Parents, mode d'emploi

    A chaque âge, les besoins de votre enfant évolue. Ainsi que les mesures de sécurité que vous devez mettre en oeuvre. Comment faciliter l'acquisition de la lecture? Comment l'aider dans son orientation scolaire? Ou encore quelle liberté lui accorder dans les aires de jeux? Les questions sont nom......

    En savoir plus
  • La rentrée en pleine santé!

    Allergies, poux, choix du sport ou des chaussures... Les thématiques de rentrée sont nombreuses et variées. Et elles concernent souvent la santé de votre enfant. Pour vous guider en cette période chargée, notre dossier fait le tour de ces questions.......

    En savoir plus
  • Les vacances d'été, le repos en toute sécurité

    Au bord de la mer, à la montagne ou encore dans un pays lointain, vos vacances estivales vont sûrement rimer avec soleil, baignades et randonnées. Pour tous les types de congés, les recommandations en matière de prudence sont les mêmes. Protection solaire impérative, hydratation et surveillan......

    En savoir plus
  • Canicule: sous le signe de la chaleur

    Depuis quelques années, les épisodes de canicule se répètent au cours du printemps et de l'été. Des périodes de plusieurs jours durant lesquelles les températures frôlent les 40°C la journée et ne descendent pas en-dessous de 20°C la nuit. Une véritable épreuve pour le corps humain. C'......

    En savoir plus
  • Ramadan, le jeûne en toute sécurité

    Cette année, le ramadan a commencé le vendredi 26 mai. Cette tradition de la religion musulmane correspond au neuvième mois du calendrier hégirien. Pendant tout le mois, les musulmans ayant l'âge requis doivent s'abstenir de manger, boire, fumer et entretenir de relations sexuelles de l'aube......

    En savoir plus
  • La grossesse, 9 mois pour la vie

    Lorsqu'elle est désirée, la grossesse est un moment de bonheur. Mais son déroulement n'est pas forcément une sinécure. Diabète gestationnel, risque d'hypertension artérielle, toxicité de nombreux médicaments... Les femmes enceintes souffrent de nombreux maux  spécifiques et doivent être ......

    En savoir plus