En mai dernier, le Dr Anne-Lise Duranda, médecin de la Protection maternelle et infantile dans l’Essonne avait lancé un cri d’alarme. Par le biais d’une vidéo, elle dénonçait la surexposition des écrans qui provoquerait des symptômes autistiques chez les tout-petits. Depuis sa mise en ligne, 11 professionnels de santé se sont joints à elle pour créer un collectif dont le site est une mine d’informations sur la question. 

Le collectif COSE pour Collectif Surexposition Ecrans s’est constitué à l’initiative du Dr Anne Lise Duranda avec 10 autres professionnels de santé, pédiatres, orthophonistes ou encore neurologues. Ayant chacun de son côté alerté « depuis plusieurs années sur les conséquences de la surexposition, […] ils ont décidé de s’unir ».

Après la tribune publiée dans Le Monde du 31 mai 2017 et relayée dans les médias, « constituer un collectif autour d’une charte s’est imposé ». Objectif, « porter une parole pluriprofessionnelle dans la mesure où tous les champs du développement de l’enfant sont atteints par une surexposition aux écrans ». C’est le cas du langage, du développement somatique et physique, du développement de la cognition et de l’affect.

Cette charte est accessible sur le site internet du collectif surexpositionecrans.org. Sur ce dernier, des outils de sensibilisation et des témoignages de parents sont notamment disponibles pour tous.

Partager cet article