Le Nigéria a lancé une grande campagne de vaccination contre la fièvre jaune, suite à une flambée de la maladie. Plus de 850 000 personnes doivent en bénéficier. L’Organisation mondiale de la Santé soutient cette initiative et souligne l’importance d’immuniser le plus de populations contre ce virus.

Au total, la campagne de vaccination contre la fièvre jaune lancée par le gouvernement nigérian le 13 octobre cible 873 837 enfants et adultes, âgés de 9 mois à 45 ans. Plus de 200 professionnels de santé sont mobilisés pour mettre en œuvre cet objectif dans les deux Etats les plus affectées, Kwara et Kogi, sur 10 jours. Le premier cas de la récente flambée de la maladie a été détecté dans la zone de Kwara le 12 septembre dernier.

Afin de parvenir à couvrir ses besoins en doses de vaccine, le Nigeria a demandé le soutien du International Coordination Group (ICG). Celui-ci possède un stock de 6 millions de doses disponibles en cas de besoin.

« Cette campagne a pour but d’assurer une protection contre la fièvre jaune aux personnes vivant dans des zones à haut risque », souligne le Dr Wondimagegnehu Alemu, représentant du Nigéria à l’OMS. « Et de prévenir la transmission de la maladie à d’autres régions du pays. »

A noter : la dernière flambée épidémique de fièvre jaune au Nigéria remonte à 2002. Elle avait provoqué 20 cas dont 11 mortels.

Partager cet article