Sujet pour le moins sensible. Des chercheurs brésiliens ont cherché à mettre en rapport des cas de fracture du pénis avec la position sexuelle adoptée par les hommes qui en ont été victimes. Et une fois sur deux, il semble qu’un acte bien précis du Kamasutra soit à incriminer. Lequel ? Voici la réponse. 

En fait le terme fracture est impropre, dans la mesure où il n’y a pas d’os dans le pénis. Il serait davantage convenable de parler de déchirure… Mais ne laissons pas planer le suspense plus longtemps. Selon des chercheurs brésiliens, c’est bien lorsque la femme est sur l’homme – position nommée « Andromaque » dans nos contrées et « Cowgirl » dans les pays qui pratiquent la langue de Shakespeare – que le bas (se) blesse. Et ce dans la moitié des cas de fracture pénienne. Suivent la position de la levrette (dans 29% des cas) et le traditionnel « missionnaire ».

Ça c’est pour le constat. Mais comment ces scientifiques y sont-ils parvenus ? Durant 13 années, ils ont suivi les cas de fractures du pénis dans différents hôpitaux de Campinas, au Brésil. Ainsi, 42 « accidents » ont été relevés. Et c’est en interrogeant les victimes qu’ils ont pu tirer cette conclusion. Dans le détail, l’âge moyen des patients était de 34 ans. Et si tous ont rapporté un « craquement », une intense douleur et un arrêt soudain de l’érection, certains ont attendu jusqu’à… 6 heures avant d’oser appeler les secours ou demander de l’aide !

Parmi les 42 malencontreux incidents :

  • 28 ont eu lieu lors d’un rapport hétérosexuel ;
  • 4 durant un rapport homosexuel ;
  • 6 lorsque le sujet s’adonnait à l’onanisme ;
  • 4 dont les circonstances ne sont « pas claires » (sic).

Alors comment expliquer les dangers de l’Andromaque ? Les chercheurs commencent par rassurer : « ce genre d’accident reste relativement rare ». Avant de poursuivre : « en pratiquant l’Andromaque, la femme pèse de tout son poids sur la verge. Cette dernière, peut alors être amenée à se plier. C’est pourquoi cette position est plus propice aux accidents.  » Mais encore une fois, si vous êtes un homme, rassurez-vous. La fracture pénienne est exceptionnelle et ne doit pas vous faire cogiter dès que votre amie prend le dessus…

Partager cet article