Les tiques n’aiment pas que les animaux! Elles mordent fréquemment les enfants qui jouent dans les herbes hautes ou les promeneurs qui s’y aventurent en short. Elles peuvent même entrer dans des pantalons aux jambes amples. Ne tentez jamais de les arracher car les mandibules, la tête et tous les germes portés par l’animal resteront alors en place. Allez voir le pharmacien, qui vous aidera à enlever l’animal après l’avoir « anesthésié »…

Quant aux aoûtats et aux araignées, il est difficile d’en prévenir l’attaque et on identifie leur passage après-coup. L’aoûtat, s’il ne laisse pas de traces, provoque d’intenses démangeaisons dans les plis de la peau, principalement à l’arrière des genoux et à la ceinture. L’araignée laisse une trace nette qui apparaît au lendemain de la morsure, dont le site est rouge et gonflé. Dans ce cas, mais aussi contre certaines piqûres de moustiques qui, cette année, paraissent particulièrement « spectaculaires », une pommade antihistaminique devrait suffire à faire rentrer les choses dans l’ordre.

Partager cet article