Le gouvernement dévoile son plan contre la maladie de Lyme

[29 septembre 2016 - 13h23] [mis à jour le 29 septembre 2016 à 16h58]

Nous vous l’annoncions en juin, le gouvernement avait promis de lancer en septembre un plan national pour lutter contre la maladie de Lyme et les affections transmises par les tiques. C’est désormais une réalité. L’annonce a été faite ce matin – devant des associations de défense des malades – par Marisol Touraine, ministre en charge de la santé.

Selon Marisol Touraine,  « ce plan vise à éviter le sentiment d’abandon et l’errance thérapeutique auxquels sont confrontés des malades de Lyme. Il permet de mieux comprendre la maladie, de soigner plus efficacement les patients et de mobiliser tous les outils disponibles pour prévenir la maladie. » 

Ledit plan se décline en 3 axes : renforcer, améliorer, mobiliser.

Tout d’abord, renforcer l’information de la population et des professionnels de santé pour prévenir l’apparition de nouveaux cas. Cela passera notamment par l’installation par l’Office national des forêts (ONF) et Santé publique France de panneaux d’information pour les promeneurs et les randonneurs à l’entrée des forêts. Mais aussi la mise en place d’une application sur « smartphone » permettant de signaler la présence de tiques dans les différentes régions.

Ensuite, améliorer le diagnostic et la prise en charge des malades pour mettre fin à l’errance thérapeutique. Ainsi, les médecins disposeront d’un « bilan standardisé » décrivant la liste des examens pour un diagnostic complet. Citons également la mise en place d’un protocole national de diagnostic et de soins (PNDS), pour assurer une prise en charge standardisée et remboursée des malades sur l’ensemble du territoire. Sans oublier l’ouverture en 2017 de centres de prise en charge spécialisés.

Une amélioration des tests diagnostic dont l’efficacité et la clarté semblent faire défaut actuellement est également d’actualité.

Enfin la mobilisation de la recherche afin d’améliorer les connaissances sur la maladie de Lyme. Une cohorte constituée des patients suivis dans les centres de prise en charge spécialisés devrait être mise en place.

Pour en savoir plus, consultez la fiche de synthèse du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme.

Partager cet article