Grippe aviaire : des abattages de canards pour stopper le virus

[05 janvier 2017 - 14h09] [mis à jour le 05 janvier 2017 à 14h11]

Depuis début décembre, 89 foyers de grippe aviaire H5N8 hautement pathogènes ont été recensés en France. Face à une épidémie qui ne cesse de s’étendre, le gouvernement a décidé la mise en place d’un abattage massif de palmipèdes dans plusieurs départements du Sud-Ouest.

La Direction générale de l’alimentation du ministère de l’Agriculture a décidé de faire évoluer la stratégie d’éradication du virus de la grippe aviaire en France. L’objectif de dépeuplement qui a été validée, vient compléter les dispositions européennes en place pour protéger les zones à forte densité d’élevage.

La stratégie du dépeuplement retenue

Ainsi, un abattage de tous les palmipèdes en parcours extérieur d’une zone définie par le ministre en charge de l’agriculture, incluant une partie des départements du Gers, des Landes et des Hautes-Pyrénées va être opéré dès aujourd’hui.  « Le principe est d’abattre rapidement les espèces les plus touchées à ce jour par le virus, à savoir les palmipèdes prêts à gaver de cette zone », précise le ministère. « Cette opération sera suivie par le nettoyage et une désinfection des bâtiments et des parcours. »

En principe, cette phase de dépeuplement devrait se poursuivre jusqu’au 20 janvier. « La réussite de cette stratégie repose sur la mobilisation de l’ensemble des professionnels de la filière, des vétérinaires et des services de l’Etat », conclut le ministère.

Partager cet article

Aller à la barre d’outils