Le pic épidémique est franchi dans toutes les régions de France métropolitaine. Depuis le début du mois d’octobre, le virus a fait 4 100 décès. Un bilan dressé par Santé publique France.

« Le pic grippal est franchi dans toutes les régions de France métropolitaine », confirment les auteurs du Bulletin épidémiologique hebdomadaire du 27 février.

Désormais, le virus grippal sévit de moins en moins. Précisément, « du 18 au 24 février 2019, le taux de consultations pour syndrome grippal* (…) a été de 295/100 000 habitants ». Soit 37% de moins comparé à la semaine précédente. « La proportion des syndromes grippaux parmi les actes médicaux de SOS Médecins est de 12%, également en forte diminution », avec un recul de 35% par rapport à la semaine dernière.

Moins d’hospitalisations et de passages aux urgences. Entre le 18 et le 24 février, 6 820 passages aux urgences ont été répertoriés, contre 11 373 cas comptabilisés du 11 au 17 février. Les moins de 5 ans et les 15-44 ans sont les plus concernés.

Du 18 au 24 février, ont été dénombrées « 1 434 hospitalisations après passage aux urgences pour syndrome grippal », contre 2 177 entre le 11 et le 17 février. Ces prises en charge impactent surtout « les personnes âgées de 65 ans et plus, particulièrement les 75 ans et plus ».

Des cas graves voire fatals. Depuis le début de la surveillance grippale datée au 1e octobre, le nombre de cas graves de grippe admis en réanimation a atteint les 1 476. Et un total de « 1 193 foyers d’infections respiratoires aiguës [ont été] signalés en collectivités de personnes âgées ». Et depuis le début du mois d’octobre, le virus a fait 4 100 décès.

*estimé à partir des données du Réseau Sentinelles

Partager cet article