Grippe : l’épidémie commence doucement

[14 décembre 2016 - 16h48] [mis à jour le 14 décembre 2016 à 16h56]

grippeokLe nombre de cas de syndromes grippaux est en nette hausse depuis la semaine dernière. D’après les données recueillies par Santé Publique France, le taux d’incidence n’a dépassé le seuil épidémique que dans deux régions.

La semaine dernière, le taux d’incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimé à 115 cas pour 100 000 habitants. Toujours en dessous du seuil épidémique établi à 166 cas pour 100 000. Toutefois, ces chiffres montrent une très nette augmentation par rapport à la semaine précédente.

En outre, l’épidémie de grippe a bien démarré en Ile-de-France et en Bretagne. « La majorité des autres régions sont en phase pré-épidémique exceptées 3 régions : Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val-de-Loire et Corse », précise Santé Publique France. De son côté, la Martinique est en phase épidémique depuis 2 semaines.

La souche prédominante : H3N2

Parmi les 150 prélèvements pour syndromes grippaux réalisés, « 39% sont positifs pour la grippe, ainsi que 7% des prélèvements hospitaliers ». Ces proportions sont en augmentation. Parmi les souches identifiées, les virus grippaux les plus largement détectés sont de type A(H3N2).

En termes de sévérité des infections, « depuis le 1er novembre, 27 cas graves de grippe ont été signalés. La majorité (24) des patients (tous adultes) présente des facteurs de risque et la moitié (13) n’était pas vaccinée. Deux personnes sont décédées », indique Santé Publique France.

Se prémunir des virus

Pour diminuer le risque d’attraper ces virus, la vaccination reste « la meilleure façon de se protéger de la grippe et de ses complications », rappelle Santé Publique France. « Se laver fréquemment les mains et limiter les contacts avec les personnes malades sont aussi des mesures qui peuvent diminuer ce risque et prévenir la transmission des autres virus hivernaux. »

Partager cet article