La France métropolitaine est toujours entièrement concernée par l’épidémie de grippe. Toutefois, le pic semble atteint dans la plupart des régions. Le recul du virus devrait donc s’amorcer prochainement. La vigilance reste tout de même de rigueur.

Globalement, « toutes les régions métropolitaines sont toujours en phase épidémique », note Santé publique France. Toutefois, « le pic semble avoir été atteint dans la plupart des régions exceptées les régions Corse et Hauts-de-France où l’activité est stable par rapport à la semaine précédente. »

Ainsi, au cours de la semaine du 8 au 14 janvier, 339 consultations pour syndrome grippal pour 100 000 habitants ont été signalées en médecine ambulatoire. Marquant bien une diminution de l’incidence par rapport aux données de la semaine précédente (423 cas pour 100 000 habitants).

Virus de type A toujours majoritaire

Au cours de cette même semaine, 140 cas graves ont été admis en réanimation. Et au total, depuis le début de la surveillance, 1 137 cas graves ont été signalés. Parmi eux, 123 sont décédés : 3 étaient âgés de moins de 5 ans, 50 de 15 à 64 ans et 70 de 65 ans et plus.

Dernier point, la majorité des cas est toujours affecté par un virus de sous-type A(H1N1)pdm09. Dans le détail, 73% des cas sont concernés.

Rappelons que certaines mesures permettent de réduire le risque de contamination. Il est ainsi préconisé de se laver fréquemment les mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydroalcoolique, de limiter les contacts avec les personnes malades et d’aérer son logement chaque jour.

Partager cet article