Quand la grippe s’en prend au cerveau

[07 mars 2018 - 15h56] [mis à jour le 07 mars 2018 à 17h17]

Selon des scientifiques allemands, une infection grippale pourrait retentir sur la santé de notre cerveau. Leurs travaux réalisés sur la souris indiquent de potentiels troubles de la mémoire liés à une inflammation au niveau de l’hippocampe.

Et si la grippe s’attaquait aussi à notre cerveau ? C’est le constat de scientifiques de l’Université de Brunswick (Allemagne). Ils ont analysé sur des rongeurs les effets cérébraux liés à trois virus grippaux : H3N2, H7N7 et H1N1.Si le dernier n’impacte pas le cerveau, ce n’est pas le cas des deux autres.

Les auteurs ont en effet observé une neuro-inflammation chez les souris infectées par H3N2 et H7N7. Ce phénomène a ensuite provoqué une perte de connectivité neuronale au niveau de l’hippocampe. Or cette région du cerveau régit entre autres la mémoire. D’ailleurs les auteurs ont indiqué que les souris souffraient de troubles de la mémoire. Et ceci un mois après l’infection. A suivre…

Partager cet article