Pendant les 9 mois de grossesse, l’organisme vit une évolution unique en son genre. L’apparition des rondeurs s’accompagne de maux de dos et de pics hormonaux… mais aussi de troubles digestifs. Les femmes enceintes sont en effet sujettes à la constipation. Voici quelques conseils pour limiter cette gêne.

La constipation lors de la grossesse n’a rien d’exceptionnelle. Ainsi, une femme sur deux en souffrira au cours des 9 mois. Les hormones jouent un rôle clé. Ainsi, la progestérone, secrétée en abondance présente la particularité de ralentir le transit. Autre point, à l’approche du terme, le volume de l’utérus augmente et comprime l’intestin.

Réveillez l’activité intestinale

L’enjeu est donc de remobiliser cette fonction intestinale qui semble fonctionner au ralenti. A l’image de la marche à pied, un exercice physique adapté à la grossesse. Mais la prise en charge repose surtout sur quelques conseils diététiques.

Modifiez l’alimentation

Une hydratation régulière est recommandée, dès le réveil, de préférence avec une eau riche en magnésium. Dans l’assiette, privilégiez les fibres. Vous en trouverez en abondance dans les fruits (poires, prunes, pruneaux…) et les légumes (haricots verts, épinards, salades…). Misez aussi sur les céréales présentes en particulier dans le pain (ou biscottes)  ou sous forme de pétales de blé.

Dernier point : si malgré les changements alimentaires, les symptômes persistent, ne prenez pas de médicament sans demandez conseil à votre médecin ou au pharmacien.

 

 

Partager cet article