Hypertension : évitez les grands écarts

[19 septembre 2013 - 10h38] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h58]

C’est bien connu : l’hypertension artérielle constitue le premier facteur de risque d’accident vasculaire cérébral (AVC). Et ce risque serait décuplé lorsque la tension varie trop fort, trop rapidement. A tel point que, selon une récente étude britannique, ce phénomène réduirait significativement l’espérance de vie.

Des chercheurs de l’Université de Glasgow ont analysé la tension artérielle de 14 522 patients suivis pendant 9 ans. Tous souffraient d’hypertension artérielle. Publiés dans le journal Hypertension, les résultats montrent qu’une pression artérielle très instable représente chez ces hypertendus un fort indicateur de mortalité prématurée. Les patients qui présentaient de grands écarts de tension étaient en effet les plus exposés au risque d’accident vasculaire cérébral. Rappelons que selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 62 % des AVC sont également dus à une pression artérielle élevée.

Indispensable observance

« Chez un hypertendu, la non-observance des traitements dérègle ces systèmes si sensibles que sont la circulation sanguine et le rythme cardiaque », précise le Dr. Sandosh Padmanabhan, directeur de recherche à l’Université de Glasgow.  Et principal auteur de cette étude.  L’occasion de rappeler que si vous êtes concerné, veillez à suivre votre traitement en continu pour préserver votre cœur et vos vaisseaux. Et au moindre doute, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre médecin traitant ou votre cardiologue.

Ecrit par : Laura Bourgault  – Edité par : David Picot

Partager cet article