La grossesse gémellaire en question

[20 avril 2012 - 15h59] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h51]

Vous êtes enceinte depuis quelques semaines et c’est désormais officiel : vous attendez des jumeaux ! Une fois la surprise passée vient le temps des interrogations… pratiques ! Sont-ils de vrais ou de faux jumeaux ? Existe-t-il des différences en termes de congés de maternité ? Comment préparer leur éducation ? Explications.

Vrais ou faux jumeaux ?

C’est probablement l’une des premières questions que vous vous poserez. Votre gynécologue pourra vous donner une réponse dès la première échographie. Si les fœtus sont reliés au même placenta, il s’agira de vrais jumeaux. Issus du même ovule fécondé puis divisé en deux parties égales, vos enfants possèderont donc le même patrimoine génétique, le même sexe et présenteront une forte ressemblance.

A l’inverse, si les deux fœtus possèdent chacun leur propre placenta, cela signifie que deux de vos ovules ont été fécondés, en même temps, par deux spermatozoïdes. Vous attendez donc de « faux » jumeaux, qui pourront être de sexe différent et ne présenteront pas nécessairement une ressemblance.

Reposez-vous !

Une grossesse « double » est, bien sûr, plus éprouvante. Pour prendre soin de vous, dans ces conditions particulières, vous avez le droit à 34 semaines de congé maternité, réparties avant et après votre grossesse. Contre 16 semaines, pour une grossesse simple. Vous pourrez ainsi arrêter de travailler 12 semaines avant votre terme. Profitez de ces journées pour vous reposer car vous risquez d’accoucher plus tôt, environ une quinzaine de jours avant le terme habituel d’une grossesse simple.

Vous aurez ensuite 22 semaines pour rester auprès de vos enfants. Lesquels auront besoin de toute votre attention car les jumeaux naissent souvent avec un retard de croissance intra-utérin, à cause justement, du fait qu’ils sont deux.

Les séparer, oui, mais pas tout de suite !
Vous vous poserez sans doute aussi la question de leur « séparation ». Selon Fabrice Bak, psychologue gémellologue « s’occuper de deux nourrissons du même âge demande une telle organisation qu’il est matériellement impossible de les dissocier pendant les premiers mois ». En revanche, il est conseillé de les séparer « dès l’école primaire, en les mettant dans deux classes différentes » conclut Fabrice Bak.

Partager cet article