La randonnée, un pas contre la sédentarité

[20 novembre 2018 - 09h11] [mis à jour le 20 novembre 2018 à 09h27]

« Un jour de sentier, huit jours de santé » ont coutume de dire les randonneurs ! L’automne venu, pourquoi ne pas profiter de belles sorties sur des chemins balisés ? Un bon point pour votre cœur, vos vaisseaux, vos articulations et même votre vie sociale !

La randonnée est une activité physique qualifiée d’intensité moyenne. Elle permet de lutter contre les maladies cardiovasculaires et articulaires, à condition bien sûr d’adapter la pratique à son état de forme. Avant de vous y mettre, l’idéal est de consulter votre médecin traitant, surtout si vous sortez d’un long tunnel de sédentarité.

Après examen, il vous délivrera un certificat médical de non-contre-indication à la pratique. Le cas échéant, il vous conseillera aussi sur les meilleures façons d’aborder cette discipline. En démarrant par exemple de façon très progressive. Pour l’équipement, rendez-vous dans un magasin de sport, rayon randonnée. Vous y recevrez tous les bons conseils.

Avec ou sans bâtons

Vous souffrez d’arthrose ? La marche ne vous est pas interdite. Bien au contraire. Elle vous aidera à évacuer les kilos superflus et donc à soulager votre arthrose. Vos muscles seront également renforcés ainsi que la souplesse de vos articulations. Préférez toutefois les sols meubles (chemins…) au bitume. Et dotez-vous de bâtons de marche, histoire de limiter les microtraumatismes ressentis lors de chaque foulée. « Ils permettent aussi de soulager le travail articulaire en répartissant les charges », ajoute la Fédération française de randonnée pédestre (FFrandonnée) sur son site internet.

Si enfin les sorties solitaires vous rebutent, dirigez-vous vers un club. Il en existe des centaines sur le territoire, dont certains proposent même des Rando Santé®. « La randonnée renforce l’estime de soi, redonne éventuellement confiance et permet une meilleure intégration dans la vie sociale », conclut la Fédération. Convaincu(e)?

Partager cet article