L’abus d’alcool s’en prend au cœur

[09 janvier 2017 - 17h08] [mis à jour le 09 janvier 2017 à 17h09]

Selon une étude américaine, l’abus d’alcool serait aussi dangereux pour la santé cardiovasculaire que le tabac, le diabète, l’obésité, l’hypertension artérielle. En effet, boire avec excès expose à un risque de fibrillation atriale, d’infarctus du myocarde et d’insuffisance cardiaque.

Le Pr Gregory M. Marcus et son équipe de l’Université de Californie à San Francisco ont travaillé à partir d’une vaste cohorte de 14,7 millions de patients. Parmi ces derniers, 1,8%, soit 268 000 malades consommaient de l’alcool de manière abusive. Or d’après les scientifiques, cet abus de boissons alcoolisées multipliait par 2 le risque de fibrillation auriculaire, par 1,4 celui associé à l’infarctus du myocarde et par 2,3 l’insuffisance cardiaque.

Grâce à un modèle mathématique, les scientifiques ont réussi à calculer le nombre d’affections en moins si la consommation abusive d’alcool était éradiquée aux Etats-Unis. Ainsi, 73 000 fibrillations atriales, 34 000 infarctus du myocarde et 91 000 insuffisances cardiaques pourraient être évités chaque année.

Alcool : pas plus de trois verres par jour chez les hommes

« Ces résultats nous ont surpris. Ils montrent clairement que l’abus d’alcool est un facteur de risque cardiovasculaire à part entière. » Seul problème, les quantités d’alcool et la durée des excès ne sont pas précisées dans cette étude.

Rappelons que selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), au-delà de 3 verres par jour chez les hommes et de deux verres chez les femmes, la consommation d’alcool présente un risque avéré pour la santé. Elle préconise par ailleurs un jour d’abstinence par semaine.

Partager cet article