Laits infantiles : un rappel massif

[21 décembre 2017 - 11h30] [mis à jour le 21 décembre 2017 à 16h41]

Le groupe Lactalis a annoncé ce 21 décembre le rappel de la totalité de ses produits infantiles et nutritionnels fabriqués ou conditionnés dans l’usine de Craon, en Mayenne. Cette décision fait suite aux résultats des analyses réalisées sur ce site début décembre. Ceux-ci ont démontré qu’une contamination dispersée à la salmonelle s’était installée suite à des travaux réalisés courant 1er semestre 2017.

« En application du principe de précaution, le Groupe Lactalis a décidé, en accord avec les autorités, de procéder à un nouveau rappel incluant l’ensemble des produits infantiles et nutritionnels fabriqués ou conditionnés dans l’usine de Craon depuis le 15 février 2017 », annonce le fabricant. La DGCCRF « prend acte de cette décision et continue ses investigations sur l’ensemble du site, notamment pour contrôler l’effectivité des opérations de retrait-rappel ».

Une contamination dispersée dans l’usine

La raison de cette extension massive de rappels de produits ? « Nous savons désormais qu’une contamination dispersée s’est installée dans notre usine de Craon suite à des travaux réalisés courant 1er Semestre 2017 », explique Lactalis. « Face à ce constat, il est nécessaire de prendre des mesures de précaution supplémentaires. »

Au total, ce sont 720 lots supplémentaires qui sont retirés du marché en France et à l’international. « La consommation des produits à marques Picot (poudres et céréales infantiles), Milumel (poudres et céréales infantiles) et Taranis (mélange d’acides aminés en poudre destinés au traitement de pathologies) doit donc être arrêtée et remplacée par un produit de substitution », indique le fabricant. Pour connaître les listes de ces produits, cliquez ici et ici.

Le numéro vert 0 800 120 120 est toujours accessible 24h sur 24h. Le site Internet du ministère des Solidarités et de la Santé contient également des conseils et des recommandations de substitutions possibles de ces produits en lien avec la Société française de Pédiatrie.

Pour rappel, des signalements transmis par les autorités de santé concernant un risque de contamination à la salmonelle de laits infantiles avait amené le Groupe Lactalis à procéder le 2 décembre 2017 à un premier retrait/rappel de produits. Lequel avait été étendu le 10 décembre.

Partager cet article