Le baiser, un acte sexuel ?

02 décembre 2014

Il stimule nos sens, peut être court mais intense ou long et savoureux. De quoi parle-t-on ? Du baiser bien sûr ! Mais au fait, que se passe-t-il vraiment au moment où nos lèvres se touchent ?

Pour le savoir, des chercheurs ont observé les processus physiques et chimiques au cœur de ces interactions ‘bouche à bouche’. Selon de récents travaux publiés dans les Archives of Sexual Behavior, le baiser aurait une réelle importance avant l’acte sexuel.

Eh oui, prendre le temps de s’embrasser avant de passer aux choses sérieuses accroît l’excitation, tant chez les femmes que chez les hommes. La chaleur et le contact des bouches stimulent en effet la sécrétion d’endorphines et de phéromones, les hormones du plaisir.

Stimulation des amants

Cette même étude prouve aussi que les baisers préliminaires étaient tout particulièrement importants dans les relations… de courte durée. Les couples éphémères interrogés dans ce travail affirment ainsi prêter une forte attention au baiser avant l’acte, et seulement avant. A l’inverse, les volontaires entretenant une relation stable expliquaient attacher de l’importance à ce geste surtout pendant et après l’acte sexuel. S’embrasser contribue à la fois à l’équilibre des couples et à la stimulation des amants d’un soir.

Autre atout, physique cette fois, un baiser ne sollicite pas moins de 30 muscles du visage, de quoi « tonifier vos joues », concluent les auteurs.

  • Source : Archives of Sexual Behavior, décembre 2014

  • Ecrit par : Laura Bourgault – Edité par : Dominique Salomon

Aller à la barre d’outils