En buvant de l’alcool trop souvent et trop rapidement en une même occasion, les jeunes filles voient leur masse osseuse diminuée.

L’équipe américaine du Pr Joseph LaNrie* a suivi 87 jeunes femmes âgées de 18 à 20 ans pour étudier l’impact du binge drinking sur leur masse osseuse. Chacune a répondu à un questionnaire sur son mode de vie, et son rapport au binge drinking. En parallèle, leur densité osseuse au niveau lombaire a été mesurée.

Résultats, « les jeunes qui consomment régulièrement, près de deux fois par mois, de l’alcool en excès et rapidement au cours de mêmes épisodes, ont une masse osseuse diminuée au niveau de leur colonne vertébrale ». Cette fragilité se confirme même si les autres facteurs influant sur la densité osseuse sont écartés : l’exercice physique, la nutrition (apport en vitamine C et en calcium) et le tabagisme.

« Cette conséquence s’ajoute à la liste des impacts associés au binge drinking : les intoxications alcooliques, les accidents de voiture, la baisse des performances scolaires et le sur-risque d’agression sexuelle. » 

A noter : en moyenne, les femmes atteignent leur densité osseuse maximale au niveau de la colonne vertébrale entre 20 et 25 ans.

*Professeur de psychologie, Loyola Marymount Université, Los Angeles

Partager cet article