Le glyphosate : un herbicide «probablement cancérigène »

[08 juin 2015 - 13h46] [mis à jour le 08 juin 2015 à 13h47]

L’Association de consommateurs CLCV alerte les agences sanitaires françaises et européennes sur la dangerosité du glyphosate. Cet herbicide qui serait l’un des plus utilisés en France pour des usages domestiques (jardinage), a pourtant déjà été classé comme « probablement cancérigène ».

Le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC) a révisé la classification du glyphosate. Cet herbicide est en effet le plus couramment utilisé en France. Or cette substance jouerait un rôle dans le développement, entre autres, du lymphome non hodgkinien. C’est pourquoi les experts du CIRC l’ont classé comme « probablement cancérigène pour l’homme » (catégorie 2A).

Selon l’Association Consommation, Logement et Cadre de Vie (CLCV), « un grand nombre de produits sur le marché contiennent du glyphosate ». Par ailleurs, cette substance et son principal produit de dégradation, l’acide aminométhylphosphonique (AMPA), ont été retrouvés dans les produits alimentaires, les eaux et les sols, ce qui accroît l’exposition des consommateurs à ces produits (multi-exposition). Autant d’arguments qui poussent l’Association CLCV à demander « une analyse approfondie, d’une part, de l’utilisation du glyphosate dans l’agriculture et, d’autre part, de son impact sur l’environnement et la santé des consommateurs ».

Ce n’est pas tout, puisque ses responsables souhaitent suspendre, par mesure de précaution, les ventes en libre-service de ce produit. « Nous conseillons notamment aux particuliers concernés de se tourner vers des solutions alternatives au désherbage à base de glyphosate ».

Partager cet article