Quel bonheur d’être Bébé ! Après son repas, il est le seul que la bienséance autorise à éructer… ses parents l’encourageant même pour cela. D’ailleurs, plus il est bruyant, et plus ils sont contents ! C’est en fait sa manière à lui d’expulser l’air avalé pendant la tétée ou le biberon. Tous les nourrissons n’éprouvent pourtant pas un besoin systématique de roter… surtout ceux nourris au sein.

En général, le rot survient quelques minutes après la tétée ou le biberon. C’est en fait l’évacuation quelque peu sonore de l’air que votre enfant aura dégluti au cours de son repas. Bien entendu, cette quantité est variable. Elle est en effet plus importante chez les petits qui boivent rapidement et/ou au biberon. A contrario, elle peut être minime chez ceux nourris au sein.

Rot, mode d’emploi

Pour soulager au mieux Bébé, la technique la plus simple est de le tenir tout contre vous une fois sa nourriture terminée. Calez sa tête contre votre épaule et tapotez légèrement son dos. Un conseil, prévoyez un linge sur votre épaule… en cas de régurgitation

Obligatoire le rot ?

Beaucoup de parents s’inquiètent de ne pas voir (ou plutôt entendre) leur enfant exprimer sa satisfaction d’après repas. Roter après le biberon n’a en fait rien d’obligatoire. C’est même sans conséquence. Par précaution, ne l’allongez pas immédiatement la tétée terminée, il pourrait régurgiter. Gardez-le contre vous une dizaine de minutes. Et s’il s’endort « à table », laissez-le dans les bras de Morphée. Il fera son rot à son réveil.

Partager cet article