Le ski, sur roulettes et sur route !

[05 février 2019 - 11h51]

Skier tout au long de l’année, quelle que soit la météo ou l’endroit où l’on se trouve ? C’est possible grâce au ski-roues, une discipline méconnue qui se pratique sur la route. Découverte, à mi-chemin entre le ski de fond et le roller.

En France, la discipline est encore confidentielle, contrairement à des pays voisins comme l’Italie et les Pays-Bas. Elle permet pourtant de s’adonner au ski… tout au long de l’année, sur la route. Illustration en Bretagne où l’association du Breizh-ski-roues est née de la frustration de deux skieurs de fond, qui ne pouvaient s’empêcher de patienter un an avant de retourner sur les pistes… Un groupe s’est ainsi constitué pour sillonner les routes autour de Vern-sur-Seiches (Ille-et-Vilaine), sur de drôles de ski à roulettes !

Centrée sur le pas du patineur, la technique du ski-roues – appelé aussi rollerski – est exactement la même que le ski de fond. Sur le plan du matériel, les planches sont dotées de roues mais le système de fixation et les chaussures sont similaires. Le ski-roues permet donc de libérer le talon, ce qui au passage constitue une différence avec le roller où le pied est fixe.

Des protections

A l’image du ski de fond, le ski-roue est une discipline d’endurance. Elle est donc idéale pour renforcer notre système cardiovasculaire. Sur le plan musculaire, les fessiers, les cuisses, les mollets, sans oublier les abdominaux sont aux premières loges de l’effort. Et contrairement à des disciplines comme la course à pied qui occasionnent des microtraumatismes, le ski-roues préserve les articulations. Un dernier point adressé aux débutants : comme vous le faites pour une sortie en roller, munissez-vous de protections. Que ce soit au niveau des genoux, des poignets et des coudes. Sans oublier un casque, notamment pour les enfants. Car les sorties s’effectuent quand même sur la voie publique.

Partager cet article