L’epazote, le thé du Mexique

[09 octobre 2019 - 11h35] [mis à jour le 09 octobre 2019 à 11h37]

Dans la cuisine mexicaine, il n’y a pas que la coriandre. Connaissez-vous l’epazote, une plante aromatique à la saveur âcre et légèrement citronnée ? Aussi appelé « thé du Mexique », elle parfume entre autres les soupes et les beignets frits appelés quesadillas. Ses bienfaits pour la santé concernent principalement le domaine digestif.

Traditionnellement, les sommités de l’epazote récoltées à la main sont utilisées pour la phytothérapie. Le séchage des parties prélevées relève d’une méthode minutieuse : elles doivent être étendues en couches minces et souvent retournées. Une fois le processus achevé, elles doivent ensuite être conservées dans un récipient hermétique, à l’abri de la lumière.

Une aide à la digestion

Riche en huile essentielle, en tanins et en sucs amers, l’epazote contribuerait à stimuler les fonctions digestives. Son essence, obtenue par distillation, aiderait également à lutter contre… les parasites intestinaux. Sachez enfin qu’à fortes doses, la plante s’avère toxique. Elle provoque alors des vomissements ou des maux de tête. Il est donc recommandé de ne l’utiliser que sous contrôle médical.

Compte tenu des risques éventuels d’effets indésirables, d’interactions médicamenteuses voire de toxicité de certaines plantes, il est indispensable de toujours informer votre médecin lorsque vous avez recourt à la phytothérapie.

A noter : la phytothérapie est utilisée en médecine traditionnelle depuis des siècles. Mais son efficacité et son innocuité restent toujours discutées. Dans un rapport daté de 1998, l’Organisation mondiale de la Santé rappelle qu’« un nombre relativement petit d’espèces de plantes ont été étudiées pour d’éventuelles applications médicales ».

Partager cet article