L’épidémie de rougeole s’étend

[14 mars 2018 - 14h42] [mis à jour le 14 mars 2018 à 17h15]

Selon la Direction générale de la Santé (DGS), l’épidémie de rougeole qui sévit depuis le mois de novembre ne faiblit pas ! Au total, 913 cas ont été déclarés en France, touchant 53 départements. Les autorités appellent à la vigilance.

« Le nombre de cas de rougeole augmente de manière importante depuis novembre 2017 », indique la DGS. Entre le 6 novembre 2017, début de l’épidémie en Nouvelle-Aquitaine, et le 12 mars, 913 cas ont été déclarés. Parmi eux, 201 hospitalisations et un décès ont été enregistrés.

Une couverture vaccinale dans les choux

Les autorités sanitaires et les professionnels de santé sont pleinement mobilisés pour contenir cette épidémie et protéger la population. La Direction générale de la Santé (DGS) rappelle « la nécessité d’une couverture vaccinale très élevée ». Or aucun département n’atteint les 95% à 2 ans pour les 2 doses de vaccin rougeole-oreillons-rubéole (ROR). Rappelons qu’il s’agit du taux à partir duquel la rougeole pourrait être éliminée. « Avec une couverture vaccinale pour la seconde dose variant de 62 à 88% selon les départements, une extension de l’épidémie à l’échelle nationale dans les mois à venir est donc à craindre », s’inquiète la DGS.

Il est demandé à chaque personne infectée par le virus de la rougeole d’appliquer les mesures barrière. A savoir le lavage régulier des mains et le port de masque. Les autorités recommandent également de prévenir l’entourage familial, social et professionnel afin que chacun puisse vérifier s’il est correctement vacciné.

Le vaccin reste la seule stratégie pour rester protégé(e) contre la rougeole. Cette injection est inscrite dans le calendrier de la petite enfance (de 6 à 12 mois). Mais elle peut protéger à n’importe quel moment : les adolescents et les adultes sont donc aussi concernés.

Partager cet article