Les coupes menstruelles : l’écologie au plus intime

[03 mars 2010 - 14h55] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h37]

Fleurcup®, Mooncup®, Ladycup®… les coupes menstruelles ont chacune leur petit nom ! Mais de quoi s’agit-il ? Pour des femmes à l’aise avec leur corps, ce sont des alternatives écologiques – et économiques – aux tampons ou serviettes.

Un réceptacle transparent, parfois coloré, en forme de cloche et terminé par une tige semi-rigide : on l’insère comme un tampon et il recueille le flux menstruel. La coupe peut être portée sans interruption jusqu’à 12 heures. C’est propre, confortable, non irritant, sans odeur. La coupe ensuite est vidée … puis réutilisée pendant des années. Oui, en général c’est là qu’on fait la grimace !

Pas de panique, réfléchissons un instant. Ce n’est que du sang après tout, et vous avez (ou aurez) vu « bien pire » en changeant un nouveau-né… ou en le soignant pendant une gastro. Pas de quoi fouetter un chat !

Comment les utiliser ?
Conçues en silicone, ces coupes sont assez malléables. Vous en pliez la bordure pour l’insérer dans le vagin. Elle s’y déploie et adhère aux parois, grâce à des petits trous qui produisent un effet-ventouse. Après quelques heures, en fonction de votre flux menstruel – que vous apprendrez vite à évaluer – vous retirez la coupe, la videz, la rincez à l’eau claire… et c’est reparti pour un tour.

Insérer la coupe est généralement assez facile. Dans certains cas, vous pourrez avoir besoin de quelques gouttes de gel lubrifiant. Veillez simplement à ce que les parois se déplient bien à l’intérieur, pour éviter les fuites.
Le retrait est souvent un peu plus ardu. Les premières fois, n’hésitez pas à vous accroupir dans la douche. Passez un doigt sur le pourtour de la coupe pour « lever » l’effet-ventouse, attrapez le fond et tirez la tige. Un ou deux cycles peuvent être nécessaires pour maîtriser ces manipulations, mais c’est tout simple.

Avant la première utilisation et entre chaque cycle, stérilisez la coupe en la plongeant quelques minutes dans l’eau bouillante. Deux tailles existent souvent. La plus grande est destinée aux femmes ayant déjà accouché, dont le périnée est plus relâché ou qui ont des flux très importants.

Où les acheter ? Elles sont en vente par correspondance. Rendez-vous par exemple sur :
Fleurcup® : rose, violette, orange, incolore, noire, bleue ; en petite et grande taille ; pour 19,90 euros, et 5 euros de plus avec la pochette ; sur www.fleurcup.fr ;
Ladycup® : des pochettes colorées très mignonnes. Elle existe en deux tailles et plusieurs couleurs ; Comptez entre 25 et 27 euros avec la pochette ; disponible sur www.ctoobio.com , ou sur www.ladycup.fr.

Rendez-vous aussi sur www.easycup.fr/. Ce site non commercial parle de toutes les coupes et donne de nombreux conseils bien utiles. Vous pourrez même discuter sur le forum avec des utilisatrices anciennes et nouvelles.

Partager cet article