Les Parcours du Cœur scolaires jouent les prolongations

[24 mars 2015 - 16h41] [mis à jour le 24 mars 2015 à 17h13]

Parce qu’elle s’inquiète de l’augmentation des mauvaises habitudes de vie des Français, la Fédération française de Cardiologie (FFC) a décidé cette année de miser sur la prévention auprès des plus jeunes. Pour marquer l’événement, la FFC organise ses traditionnels Parcours du Cœur scolaires, non plus sur 2 jours, mais durant 2 semaines.

Sédentarité, alimentation déséquilibrée, tabagisme… auquel s’ajoute un stress familial et social de plus en plus présent. Autant de facteurs qui risquent d’accroître la prévalence des maladies cardiovasculaires évitables. C’est pourquoi la FFC intensifie ses actions de prévention.

Depuis le 23 mars et jusqu’au 5 avril, les Parcours du Cœur scolaires mobiliseront plus de 1 250 établissements, soit 5 272 classes et sensibiliseront plus de 158 000 élèves du CP au lycée.

Le but est en fait assez simple. Il s’agit de mettre en valeur les trois commandements permettant une prévention efficace des maladies cardiovasculaires, à savoir :

  • 0 cigarette ;
  • 5 fruits et légumes par jour ;
  • 60 minutes d’activités physiques quotidiennes.

Pour réussir cet événement de prévention, la Fédération fournit aux instituteurs et professeurs des kits comprenant des affiches de prévention, des brochures destinées aux enfants et aux parents, des fiches de conseils…

Ainsi, concernant l’activité physique, cette dernière peut prendre la forme de jeux, relais, parcours particuliers dans la cour, le stade ou le gymnase, ou encore une balade dans la campagne, en forêt… L’important est que cela soit ludique.

L’alimentation équilibrée est de son côté un excellent thème pour développer des ateliers de découverte des fruits et des légumes, leur reconnaissance, leur saisonnalité, avec, pourquoi pas, des dégustations…

Enfin, pour connaître les méfaits du tabac, pas d’ateliers « test » bien sûr. La prévention consiste essentiellement à montrer aux élèves les conséquences sur la santé, quels que soient son mode de consommation et sa quantité, et à les mettre en garde.

Si vous êtes intéressés par ces ateliers, vous pouvez télécharger les fiches explicatives sur le site www.fedecardio.org.

Partager cet article