Les sales coups du soleil

[22 juillet 2013 - 10h25] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h57]

Le soleil et la chaleur peuvent provoquer des coups de soleil et des insolations. ©Phovoir

Le soleil et la chaleur de l’été présentent de nombreux dangers. Le coup de soleil bien sûr, mais aussi le coup de chaleur, peuvent avoir de graves conséquences sur la santé des estivants. Notez bien les symptômes à reconnaître pour les détecter et surtout le bon comportement à adopter pour les prévenir… et réagir.

Brûlures. Le coup de soleil est bien connu des vacanciers. Il s’agit d’une brûlure, plus ou moins importante, due à une surexposition aux rayons ultraviolets (UV) de l’astre. Une rougeur suivie de douleurs, d’un œdème, de desquamation (perte de lambeaux de peau) voire d’ampoules sont les signes d’une brûlure due au soleil. Pour les éviter, protégez-vous en étalant régulièrement de la crème solaire sur toutes les parties du corps exposées. Mieux vaut également rester à l’ombre entre 12h et 16h, quand le soleil est au plus fort. Et si malgré tout, vous attrapez quand même un coup de soleil, la Biafine® reste le meilleur moyen de le soulager.

Hyperthermies. Pouvant mettre rapidement en jeu le pronostic vital, le coup de chaleur résulte de l’exposition prolongée à la chaleur humide. Le manque d’hydratation favorise cette réaction violente de l’organisme à une température élevée de l’atmosphère. Les symptômes sont nombreux : céphalée, étourdissements, atonie ou fatigue, peau sèche et chaude, désorientation, agitation ou confusion, perte de conscience, vomissements. Ils correspondent à une élévation de la température de l’organisme au-delà de 40,6°C.

Le coup de chaleur peut être fatal, notamment chez les bébés et les personnes fragiles. Le traitement consiste à refroidir le malade le plus rapidement possible. Sans traitement, ou si celui-ci est trop tardif, il peut entraîner des séquelles graves au niveau du cerveau, des reins et du foie. L’hyperthermie peut également être provoquée par une exposition trop intense aux rayons du soleil sur la tête et le cou. Appelée insolation, cette autre réaction doit être traitée de la même façon que le coup de chaleur.

Comment agir ? Avant tout, alertez les secours, en composant le 15 ou le 112 – car il s’agit d’une urgence. Ensuite, allongez la victime sur le dos. Déshabillez-la entièrement et enveloppez-la dans un linge humide. Vous pouvez également l’asperger d’eau fraîche et lui poser une poche de glace, enveloppée dans un linge, sur la tête et le corps. Faites-lui boire beaucoup d’eau par petites gorgées.

Ecrit par : Dominique Salomon – Edité par Emmanuel Ducreuzet

Partager cet article