L’excès de vitamine B6 peut provoquer des neuropathies

[18 septembre 2019 - 11h43] [mis à jour le 18 septembre 2019 à 16h32]

C’est la revue Prescrire qui sonne l’alerte : prise en quantité trop importante, la vitamine B6 peut engendrer des dérèglements du système nerveux périphérique, jusqu’à des atteintes parfois invalidantes. La supplémentation en vitamine B6 doit être rigoureusement contrôlée.

Elle fait partie de la composition de ces compléments alimentaires que l’on achète sans trop se poser de questions, pour doper l’immunité ou agir contre le syndrome prémenstruel. Pourtant, la prise de vitamine B6 doit être entourée de précautions. Les rédacteurs de la revue Prescrire le rappellent d’ailleurs : « Sauf exception, consommer de la vitamine B6 en plus de l’alimentation n’a aucune justification médicale. »

En cas de surdose, le risque de neuropathie périphérique existe : engourdissement des membres et des pieds, paresthésies, sensation de piqûre ou de brûlure, jusqu’aux troubles de la coordination quand la vitamine a été prise en trop grande quantité, pendant une trop longue période. L’arrêt de cette vitamine entraîne généralement la fin progressive des symptômes, mais des séquelles peuvent subsister.

En cas d’apparition de ces troubles, n’hésitez pas à vous tourner vers un professionnel de santé.

A noter : cette vitamine est présente en quantité suffisante dans presque tous les aliments : viandes, volailles, poissons gras (thon, saumon, maquereau…), pommes de terre, céréales, œufs…

Partager cet article