Une liposuccion pour des mollets affinés

[08 décembre 2014 - 10h27] [mis à jour le 08 décembre 2014 à 10h31]

Aux Etats-Unis, c’est un véritable engouement : les fashionistas sont nombreuses à se faire affiner les mollets pour rentrer dans les tenues et les bottes de leurs rêves. Les Françaises complexées par l’aspect de leurs jambes commencent elles aussi à demander cette intervention à leur chirurgien esthétique. Ce qu’il faut savoir.

Même des femmes minces peuvent souffrir d’une surcharge graisseuse constitutionnelle résistante aux régimes au niveau des mollets. Une liposuccion (ou lipoaspiration) sur toute la circonférence des mollets ainsi que sur les chevilles peut alors permettre de redonner un galbe harmonieux aux jambes. L’intervention ne donnera par contre aucun résultat sur un mollet trop musclé ou engorgé par un œdème chronique dû à des troubles veineux.

L’opération dure généralement entre 1h30 et 2h. Elle se déroule sous anesthésie générale ou loco-régionale (rachianesthésie, péridurale). Le chirurgien pratique des incisions de 3 à 5 millimètres dans lesquelles il introduit des canules très fines perforées à leur extrémité de plusieurs orifices. Ces canules sont connectées à un circuit fermé où s’exerce une pression négative permettant l’aspiration des cellules graisseuses profondes et superficielles.

Des séances de kiné pour limiter les suites opératoires

Après l’intervention, la gêne et la douleur sont généralement calmées par des antalgiques mais une fatigue peut se faire ressentir. Il est normal de voir apparaître des ecchymoses et un œdème. Bien que limités par le port d’un collant de contention, ils mettent plus de temps à disparaître que pour d’autres régions traitées par liposuccion. Les éventuels troubles de la sensibilité cutanée régressent eux en quelques semaines. Pour apprécier un résultat définitif, il faut compter entre 3 et 6 mois.

Des imperfections localisées « retouchables » par la suite peuvent parfois être observées. Débuter une kinésithérapie de drainage et de physiothérapie dans les jours qui suivent l’intervention permet de limiter ces risques et de favoriser une récupération plus rapide et plus confortable. Si les complications suites à une liposuccion sont rares, cette intervention comporte malgré tout les risques habituellement liés à l’anesthésie et à tout geste médical.

A noter : La liposuccion des mollets coûte environ 3 000€ et elle ne bénéficie d’aucune prise en charge. Pour trouver un praticien de confiance, consultez l’annuaire de la Société Française des Chirurgiens Esthétiques Plasticiens.

Partager cet article