Maladie de Parkinson : 5 nouveaux gènes identifiés

[07 février 2011 - 15h34] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 16h34]

Des chercheurs américains et européens ont identifié 5 nouvelles régions chromosomiques susceptibles d’être le siège de déterminants génétiques de la maladie de Parkinson. A terme, ce travail pourrait permettre le développement de nouveaux outils diagnostiques et pronostiques.

Allemagne, Etats-Unis, France, Islande, Pays-Bas et Royaume-Uni, cette étude est le fruit d’une large collaboration internationale. Ses auteurs viennent non seulement de confirmer l’existence de 6 régions déjà connues, mais également d’identifier 5 nouveaux sites chromosomiques. Ils sont également parvenus à montrer que les variants de deux gènes à eux seuls, expliquaient près de 30% du risque de survenue de la maladie de Parkinson.

Selon eux, « les 20% d’individus qui portent le plus grand nombre de facteurs de susceptibilité ont 2,5 fois plus de risque de développer la maladie. » Pour la première fois, ce travail précise l’importance des facteurs de risque génétiques dans la survenue de cette maladie. « Leur identification et leur implication dans les formes les plus communes de la maladie de Parkinson permettront des avancées importantes dans sa compréhension », concluent-ils.

Partager cet article