Médicaments sur Internet : les Français pas encore prêts ?

[21 janvier 2014 - 17h34] [mis à jour le 21 janvier 2014 à 18h04]

achat-internet-medocA la question « Achèteriez-vous vos médicaments sur Internet ? », un Français sur trois répond par l’affirmative. Pourtant, dans les faits, ils ne seraient que 4% à avoir franchi le pas. Pourquoi un tel décalage ? Les conseils avisés du pharmacien resteraient essentiels avant tout achat. C’est ce qui ressort de la 3e édition du Baromètre groupement de pharmaciens PHR réalisée par l’IFOP.

L’édition 2013 du Baromètre PHR/IFOP révèle une forte montée en puissance de l’intention d’acheter des médicaments en ligne. En effet, 30% des Français se disent séduits par l’achat sur Internet. Ils n’étaient que 13% un an auparavant. Pour expliquer cette croissance, les sondés avancent l’aspect pratique et le prix.

Dans les faits cependant, l’expérience demeure marginale puisque seuls 4% l’ont déjà tentée. Et pour cause, plus de la moitié déclare ne « pas avoir suffisamment confiance » pour franchir le pas. « La contrefaçon des médicaments vendus sur Internet a attisé la méfiance des Français » explique Lucien Bennatan, Président du Groupe PHR. « Le pharmacien doit, en ce sens, inciter à la prudence et orienter les Français vers des produits sûrs et efficaces. »

Une automédication… encadrée

Autre enseignement, l’intérêt croissant des Français pour l’automédication. Plus de 54% des personnes interrogées déclarent y avoir recours (contre 51% en 2012). Cependant, elle s’accompagne le plus souvent d’une demande de conseils auprès du pharmacien. S’automédiquer, oui… mais pas sans avis. Le pharmacien s’impose donc –  plus que jamais – comme un référent en matière de santé.

L’achat de médicaments sur Internet, commet ça marche ?

Si vous choisissez de vous procurer vos médicaments par Internet, voici quelques rappels pour vous y retrouver :

  • Depuis le 2 janvier 2013, « les pharmaciens établis en France, titulaires d’une pharmacie d’officine ou gérants d’une pharmacie mutualiste ou d’une pharmacie de secours minière », peuvent vendre des médicaments sur Internet ;
  • Cette vente ne peut être réalisée qu’à partir du site Internet de l’officine. La cessation d’activité de la pharmacie entraîne donc la fermeture de son site Internet ;
  • En France, les médicaments autorisés à être commercialisés en ligne sont les médicaments non soumis à prescription obligatoire. En clair, ceux qui peuvent être obtenus sans ordonnance ;
  • Pour vous faciliter la tâche, l’Ordre national des Pharmaciens met régulièrement à jour la liste des pharmacies autorisées à vendre sur Internet. Retrouvez la liste en cliquant ici.

Ecrit par : Vincent Roche – Edité par : Emmanuel Ducreuzet

Partager cet article