Mélatonine : l’hormone qui fait rajeunir ?

[29 juin 2009 - 12h30] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h33]

Selon une équipe du CNRS, un traitement par la mélatonine aurait permis de retarder l’apparition des premiers signes de vieillissement, chez des musaraignes musette. Une découverte qui mérite donc, d’être nuancée.

Plus connue sous l’appellation d’hormone du sommeil, la mélatonine est naturellement sécrétée par l’organisme. Au sein du laboratoire Arago de Banyuls-sur-Mer, Elodie Magnanou et son équipe ont étudié les effets de cette hormone sur ce petit rongeur, chez qui les premiers signes de vieillissement se manifestent habituellement dès l’âge d’un an.

Or ces derniers ont été retardés d’au moins 3 mois, chez les rongeurs qui avaient reçu de la mélatonine en continu peu avant leur 12ème mois. « C’est un délai considérable sachant que l’espérance de vie d’une musaraigne oscille entre 12 et 18 mois », précise l’auteur. « La prochaine étape va explorer les modes opératoires de l’hormone sur le vieillissement, pour envisager une éventuelle application chez l’homme ».

Partager cet article