Même en hiver, continuez de bouger!

[15 janvier 2016 - 16h47] [mis à jour le 15 janvier 2016 à 16h53]

Il en faut de la motivation pour maintenir une activité physique régulière quand la nuit tombe tôt et que le froid pique. C’est pourtant primordial, pour la forme comme pour le moral. Idées et conseils pour garder le rythme. 

L’hiver, plus que jamais, il faut avant tout choisir une activité qui plaît vraiment pour parvenir à quitter son canapé. Et, au besoin, repenser un peu son emploi du temps pour y caler 3 séances de 30 à 45 minutes par semaine. Tous les deux jours, c’est la fréquence idéale : les effets bénéfiques du sport durent 48 à 72 heures et à ce rythme, le corps a le temps de bien récupérer entre deux sessions. 

En intérieur

Plusieurs options sont possibles. Vous pouvez par exemple vous inscrire dans un club de sport, pour compter sur l’effet motivant du groupe… et de l’abonnement payant. Ou encore faire de la gym dans votre salon. Il existe des programmes d’entraînement spécifiques accessibles en ligne. Mais rien n’empêche de faire son propre circuit training alterné. Le principe ? Enchaîner des exercices d’endurance (corde à sauter…) et de renforcement musculaire d’une minute chacun.

Exemple de circuit training alterné :

  • sauter sur place, en écartant à la fois les jambes et les bras jusqu’à toucher les mains au-dessus de la tête, puis à la seconde impulsion, resserrer les mains et les jambes ;
  • se mettre dos au mur, en position assise, en gardant un angle droit au niveau des hanches et des genoux ;
  • sur place, amener un talon à une fesse en alternant jambe droite et jambe gauche ;
  • au sol, en appui sur les coudes et les pointes de pieds, décoller le corps de façon à avoir chevilles, genoux, bassin, épaules alignés ;
  • sprinter sur place ;
  • mettre une extrémité de l’élastique sous le pied droit et l’autre extrémité dans la main droite puis tendre l’élastique en pliant le bras, le coude restant collé à la cage thoracique.

En extérieur

Seules les personnes asthmatiques ou ayant des antécédents cardiaques doivent préférer le sport en salle quand les températures chutent. Pour toutes les autres, bouger au grand air est très bénéfique. Le froid accélère la circulation sanguine et diminue les sensations de fatigue. Sans compter que c’est un bon moyen de lutter contre le blues hivernal.

A condition évidemment de bien se protéger du froid, avec une tenue pensée pour éviter les déperditions de chaleur tout en permettant d’évacuer la transpiration. L’idéal ? Une première couche fine contre la peau, de préférence en polypropylène. Par dessus, une seconde couche en « polaire » bien isolante. Puis une troisième couche en nylon ou Gore-Tex pour se protéger du vent et des intempéries. Sans oublier de bien se couvrir au niveau de la tête, des mains et des pieds, notamment pour prévenir les engelures. Attention, même si la soif se fait moins ressentir, il est primordial de continuer à s’hydrater avant, pendant et après l’effort. Enfin, mieux vaut ajouter 10-15 minutes au temps habituellement consacré à l’échauffement et aux étirements.

Partager cet article

SYNDICAT DE LA PRESSE INDÉPENDANTE D'INFORMATION EN LIGNE
Service de Presse en Ligne reconnu par la Commission paritaire des Publications et Agences de Presse (CPPAP) sous le n°0318 W 90885 (article 1er de la loi n° 86-187 du 1er août 1986 portant réforme du régime juridique de la presse)