Méningite A : la maladie bientôt éradiquée d’Afrique

[23 février 2016 - 16h14] [mis à jour le 23 février 2016 à 17h06]

La méningite A est en cours d’éradication sur le continent africain. Une campagne de vaccination massive d’une durée de 5 ans a donc porté ses fruits dans la ceinture de la méningite. Une réussite dans le combat menée contre cette maladie mortelle.

« Sur la ceinture allant du Sénégal (ouest) à l’Ethiopie (est), 235 millions de personnes âgées de 1 à 29 ans ont bénéficié du vaccin conjugué MenAfriVac® », ont précisé les scientifiques lors d’une conférence organisée autour de la prévention des résurgences épidémiques par l’OMS et PATH* à Addis Adeba (Ethiopie). Utilisé pour la première fois au Burkina Faso fin 2010, le vaccin MenAfriVac® est déployé sur le continent africain depuis 2011.

La méningite A sévit sur le sol africain depuis des générations. L’un des pics infectieux les plus importants a été enregistré en 1996. Cette année-là, 250 000 patients ont été infectés. Contre 80 cas confirmés en 2015, tous contaminés dans des pays non intégrés dans la campagne de vaccination de masse. En 5 ans, la virulence du sérogroupe méningococcique A a diminué en Afrique, protégeant ainsi une part importante de la population des handicaps et du risque élevé de décès liés à cette infection bactérienne.

Et l’avenir ?

« La campagne de vaccination s’est avérée très efficace, notamment en Afrique subsaharienne », confirme Manuel Fontaine, directeur régional de l’UNICEF pour l’Afrique de l’est et l’Afrique centrale. « Pour améliorer l’acceptation du vaccin auprès de la population, nous continuerons de travailler avec les autorités, les professionnels de santé ainsi que les communautés traditionnelles et religieuses ». Autant d’acteurs influant dans  le développement des approches médicamenteuses en Afrique.

Une fois l’éradication de la méningite A prononcée, les pays seront autonomes dans leur politique vaccinale. Et non plus dépendants des campagnes de masse organisées par les autorités mondiales. Ainsi, dans 8 des 26 pays de la ceinture méningite africaine (le Burkina Faso, le Ghana, le Mali, le Nigeria, la République Centrafrique, le Soudan et le Tchad), le vaccin MenAfriVac® sera introduit dès 2016 dans le programme de vaccination national des enfants.

Les 18 autres pays passeront ce cap d’ici 2 ans. Une mesure indispensable « pour protéger les générations futures et éviter une résurgence de la maladie dans quinze ans », explique le Dr Matshidiso Moeti directeur régional pour l’Afrique à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

* Organisation internationale à but non lucratif consacrée à la santé

Partager cet article