Menus santé : l’ail, un concentré de saveurs

[10 juin 2014 - 11h39] [mis à jour le 10 juin 2014 à 17h23]

L’ail souffre trop souvent d’une mauvaise réputation qui dissuade les gourmands d’en parfumer leurs plats. C’est injuste : cet aromate est un délice, pour la santé comme pour le palais. Pour vous en convaincre, testez les recettes de nos chefs sur www.ma-cuisine-ma-sante.fr/.

L’ail cultivé (ou Allium sativum) est une plante aromatique de la famille des alliacées, comme l’oignon, le poireau, l’échalote, la ciboulette… Son nom viendrait du celte all qui signifie brûlant, âcre. Fait-il référence à son goût ou à ses prétendues vertus aphrodisiaques ? Ses bénéfices sur la santé font l’unanimité parmi les scientifiques. La parfaite combinaison entre ses acides aminés, ses vitamines, ses minéraux, ses oligo-éléments et ses composés soufrés expliquent ses effets protecteurs sur le système cardiovasculaire et le système immunitaire.

Pour profiter de ces propriétés, mieux vaut toutefois consommer l’ail cru. Vous avez du mal à le digérer ? Retirez alors bien le petit germe vert, au centre de la gousse, puis passez-la au presse-ail : les fibres à l’origine de votre inconfort resteront dans l’appareil et vous profiterez des bienfaits de son jus.

Trois grandes variétés

  • L’ail nouveau : connu aussi sous le nom d’ail vert ou aillet, il est récolté très tôt, entre mars et mai,
avant que les gousses ne se soient développées. Il ressemble à de la ciboule ou à un poireau
tout fin, avec une longue partie blanche et de grandes tiges vertes. Son goût rappelle celui de l’ail, en moins prononcé. Il s’utilise entier, simplement émincé, cuit ou cru dans les salades et les plats cuisinés. Il peut être conservé au réfrigérateur pendant quelques jours, de préférence dans un sac plastique.
  • L’ail frais : c’est un ail récolté avant que la partie aérienne ne devienne sèche et tombe. Doux, riche en eau, il se prête très bien aux préparations type sauces, mayonnaises… L’ail frais se conserve une semaine à température ambiante et à l’abri de la lumière.
  • L’ail sec : récolté une fois que sa partie aérienne a séché et est tombée, c’est celui que l’on trouve le plus couramment sur les marchés et dans les grandes surfaces. Au moment de l’achat, assurez-vous que les bulbes sont propres, bien gonflés, fermes au toucher et bien blancs (ou roses, ou rouges, selon la variété). Les cols doivent être bien séchés. L’ail sec se conserve plusieurs semaines, voire plusieurs mois, dans un endroit sec, à température ambiante. Evitez le réfrigérateur, les gousses pourraient rapidement prendre l’humidité.

Finies les odeurs

Pour débarrasser votre couteau de l’odeur tenace de l’ail, lavez-le à l’eau froide. Pour nettoyer votre planche à découper en bois, frottez-­la avec du gros sel avant de la rincer. Pour éliminer les odeurs d’ail sur vos mains, frottez-­les avec du persil frais ou du jus de citron. Enfin, pour retrouver une haleine irréprochable, mâchez des feuilles de persil, de menthe fraîche ou des grains de café, d’anis.

RECETTES DE LA SEMAINE

Petit Déjeuner

Déjeuner

Goûter

Dîner

Partager cet article