Mon chien, ce sportif…

[16 septembre 2013 - 09h46] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h58]

Du sport, pour resserrer les liens. © Phovoir

Pratiquer une activité de plein air avec votre chien ? L’idée n’a rien de saugrenue. Elle est devenue très en vogue en France. Plusieurs clubs cynophiles se sont même spécialisés dans le sport canin, allant du simple entraînement à la compétition officielle. Un excellent moyen de renforcer la complicité entre vous et l’animal. Voici donc quelques exemples pour sortir votre compagnon de son train-train quotidien.

Le frisbee. Cette petite galette fait le bonheur des petits comme des grands sur les plages. Eh bien la discipline a su s’adapter à nos compagnons à quatre pattes. Relativement récente en France, elle est prisée outre-Atlantique depuis les années… 1970 ! Cette activité ludique peut être pratiquée par tous les chiens – même si certains, plus physiques présentent des prédispositions – et ne nécessite que très peu de matériel. Simplement un disque volant spécial animaux. Attention toutefois, difficile de s’initier seul. Il est en effet nécessaire d’apprendre à l’animal à bien l’attraper au vol ainsi qu’à bien retomber sur ses pattes.

Autre activité très en vogue (en provenance de la Perfide Albion cette fois ci), l’agility. Cette dernière fait directement appel à la bonne entente entre le maître et son chien. L’animal doit franchir – contre la montre – un certain nombre d’obstacles placés sur un parcours défini. Il doit se fier aux indications de son propriétaire pour franchir les barrières et autres portes dans le bon ordre. La Société centrale canine précise sur son site que « des concours sont organisés partout en France tous les dimanches ».

Tout comme l’agility, le Flyball est avant tout ludique et associe jeu et sport, tout en favorisant la complicité. Le chien doit accomplir une série de sauts d’obstacles pour arriver jusqu’à une boîte. Ensuite ? Il devra pousser à l’aide de ses pattes pour l’ouvrir et récupérer une balle. L’animal devra revenir à son point de départ, et ce, le plus rapidement possible. Vous l’aurez compris, cette activité demandera au chien d’être en pleine possession de ses moyens.

L’obé-rythmée (pour obéissance rythmée) nous vient elle aussi d’Angleterre. Il s’agit en fait d’éducation canine, dans un style libre et sur fond musical. La règle est de diriger son chien sur une musique pour que la chorégraphie soit réussie. L’obéissance sera donc de rigueur.

De plus en plus d’éducateurs canins dans l’Hexagone se sont lancés dans toutes ces disciplines. Sur le site de la Société centrale canine, vous retrouverez les adresses des dresseurs et éducateurs de votre région.

Ecrit par : Vincent Roche – Edité par : Emmanuel Ducreuzet

Partager cet article