Mycoses : une gynécologue alerte sur les dangers de l’ail dans le vagin

[29 avril 2019 - 11h33] [mis à jour le 29 avril 2019 à 12h08]

Aussi surprenant que cela puisse paraître, pour lutter contre une mycose, certaines patientes choisissent d’insérer de l’ail dans leur vagin. La raison ? Les propriétés antifongiques du condiment mis en valeur par plusieurs internautes. Une très mauvaise idée selon les gynécologues.

Une mycose ne se soigne pas avec de l’ail ! Encore moins si celui-ci est inséré directement dans le vagin. C’est ce qu’a crû bon rappeler le Dr Jennifer Gunter, une gynécologue américaine via Twitter. Celle-ci a en effet observé la multiplication de vidéos de tutoriels expliquant la méthode d’utilisation de ce ‘traitement’ surprenant.

Pourquoi un tel engouement ? Les propriétés antifongiques de l’ail sont soupçonnées, mais pas totalement prouvées. Ce qui a sans doute entraîné l’association d’idées entre ce condiment et la possibilité de traiter des champignons vaginaux.

Toutefois, comme le souligne le Dr Gunter, « si l’ail contient bien de l’allicine, un composé aux propriétés potentiellement antifongiques, cela ne concerne que les conditions de laboratoire ». In vitro, dans une culture de cellules, cela peut fonctionner. « Mais votre vagin n’est pas une culture de cellules », insiste-t-elle.

L’ail ne permet donc pas de soigner une mycose. Pire, « il peut être porteur de bactéries provenant du sol et donc potentiellement pathogène pour le vagin ». Risquant donc d’empirer l’inflammation due à la mycose.

Si vous souffrez d’une mycose, consultez plutôt votre gynécologue, qui pourra vous prescrire un traitement efficace.

Partager cet article