Noël : quelles friandises donner à votre animal ?

[19 décembre 2018 - 09h35] [mis à jour le 19 décembre 2018 à 09h54]

Le chocolat est à proscrire pour les chiens. Alors, quelles friandises pouvez-vous offrir à votre animal ? Il a bien le droit à un petit traitement de faveur pour les fêtes après tout. Voici quelques suggestions pour lui faire plaisir sans mettre sa santé en péril.

Quelles friandises donner à votre animal ? D’abord, ayez à l’esprit que les douceurs sucrées que nous nous accordons ne sont pas adaptées à nos compagnons à quatre pattes. Ainsi est-il totalement déconseillé de donner du chocolat à un chien. Cet aliment étant toxique pour lui en raison de la théobromine qu’il contient. Ce conseil est également valable pour les oignons, l’ail, le raisin (frais ou sec) et l’avocat, également néfastes pour les animaux de compagnie.

Des quantités raisonnables

Reste que vous pouvez donner des petits extras de temps en temps. Optez pour des friandises « maison ». Il s’agira alors de tout aliment provenant de votre assiette, « dans la mesure où les quantités sont adaptées à la taille de l’animal et données en dehors des repas des maître », indique le site de la clinique vétérinaire de l’Etang (Normandie). « Par exemple, un cube de fromage, un dé de viande, une rondelle de saucisse ou encore une rondelle de pomme, un quartier de mandarine. »

Côté quantités, sachez que « donner 5 g de viande (une cuillère à café) à un chat de 3 kg revient à donner, en friandise, un steak de 116 g à une personne de 70 kg ». Ou encore, offrir « une tranche de saucisson à un chien de 10 kg revient à donner 7 tranches à une personne de 70 kg ». Soyez donc vigilant à ne pas les gaver.

Si vous optez pour des friandises industrielles, il est préférable de demander conseil à son vétérinaire. En effet, « les circuits de distribution offrent des qualités très différentes », prévient la clinique vétérinaire.

Reste la dernière option, lui donner une croquette (de bonne qualité) prise dans la ration quotidienne. C’est la solution la plus saine et la moins onéreuse.

Dans tous les cas, les friandises doivent rester occasionnelles, pas plus de 2 à 3 fois par semaine.

Partager cet article