Nouvel an : la fête sans les risques

[31 décembre 2013 - 15h16]

Pour beaucoup, le réveillon du 31 décembre sera l’occasion de profiter de la fête entre amis ou en famille… mais aussi d’abuser de l’alcool. Chaque année le même rituel… et chaque année, les acteurs de prévention font tout ce qu’ils peuvent pour éviter aux imprudents de terminer la fête contre un platane.

Selon une enquête menée par les associations Prévention routière et Assureurs Prévention, 42% des sondés déclarent boire généralement plus d’alcool à cette occasion que lors d’autres soirées. Et la même proportion n’a pris aucune disposition particulière concernant leur retour de soirée ou celui de leurs invités.

Les deux associations proposent, grâce à un site Internet, des solutions concrètes « pour rentrer en vie ». Vous y trouverez des conseils simples comme « dormir sur place », « désigner un capitaine de soirée », mais aussi « commander un taxi ».

Des risques réels

Ces messages sont d’autant plus importants que pour 44% des Français, la question de l’alcool et de la conduite va se poser. A noter qu’un quart des personnes interrogées prévoit de boire plus de 5 verres d’alcool. Or rappelons que le risque d’accident mortel augmente en fonction du taux d’alcoolémie. Il est multiplié par 2 si celui-ci est à 0,5 g/l, par 10 si vous êtes à 0,8 g/l et par… 35 s’il est à 1,2 g/l. Et naturellement, il n’est pas question ici des autres toxiques éventuellement mélangés à l’alcool. Leur effet rappelons-le, n’est pas simplement cumulatif mais le plus souvent, multiplicateur.

De la patience…

Pour faire diminuer votre taux d’alcoolémie, il n y a qu’une seule solution, laisser le temps agir. C’est simple pour éliminer un verre d’alcool, vous devrez patienter près de deux heures. L’alcoolémie atteint son maximum une heure après l’absorption du dernier verre et diminue ensuite en moyenne de 0,15 g/l par heure.

Ecrit par : Emmanuel Ducreuzet

 

Partager cet article