Un examen complet de la littérature scientifique de ces 27 dernières années indique que les produits laitiers ne jouent aucun rôle dans la survenue de l’obésité infantile. Des conclusions présentées lors du Congrès européen sur l’obésité qui s’est récemment tenu à Vienne (Autriche).

Les auteurs n’ont pas non plus trouvé de traces pouvant justifier que « le lait et les produits laitiers favorisent la prise de poids ou augmentent l’appétit. »

Mais revenons au début de ce travail conduit par une équipe de l’Institut Paul Bocuse. Les auteurs ont cherché à éclaircir le brouillard entourant l’impact supposé des produits laitiers sur l’obésité infantile. Ainsi ont-ils passé en revue 43 études transversales, 32 études longitudinales et 20 essais randomisés examinant les effets du lait sur le poids corporel d’enfants entre janvier 1990 et juin 2017.

Ainsi, ce sont plus de 200 000 profils qui ont été examinés. Résultat : « aucune preuve ne suggère que le lait (entier ou écrémé) ou qu’un quelconque produit laitier puisse jouer un rôle dans la survenue d’une obésité infantile. »

« Nos résultats devraient atténuer les inquiétudes que les parents pourraient avoir à propos de la consommation de lait et de produits laitiers de leurs enfants au motif qu’elle pourrait favoriser l’obésité », concluent les auteurs.

Partager cet article