Ophtalmologue, suivez le regard !

[11 juin 2014 - 17h50]

Agir avant qu’il ne soit trop tard pour éviter l’aggravation des troubles de la vision ? Voici le conseil délivré par l’Association nationale pour l’Amélioration de la Vue (ASNAV). Or prendre rendez-vous dès la moindre gêne oculaire ne serait pas automatique. Pour 1 Français sur 4, le dernier contrôle visuel remonte en effet à plus de 2 ans …

Selon le baromètre 2014 de la santé visuelle (ASNAV), les retards à la consultation chez l’ophtalmologue sont trop fréquents. Faute d’anticipation, la plupart des soins relèvent en effet du curatif plus que du préventif. « La prévention n’est pas un confort mais une nécessité », rappellent les professionnels de l’association.

Certes, « l’intérêt des Français pour les questions de santé a nettement reculé depuis 2008 ». Mais la première des préoccupations reste la vue (note de 5,7 sur 10), suivie des problèmes cardio-vasculaires ex-aequo avec les troubles dentaires (5,3), puis l’altération de l’audition (4,7). Et pourtant « seuls 3 Français sur 10 réalisent un contrôle tous les 3 ans, et parfois même moins fréquemment ». En légère amélioration depuis 2013, cette assiduité reste encore insuffisante toute génération confondue. D’autant que la vision, amenée à se dégrader naturellement au fil de l’âge, est aussi endommagée par les écrans au quotidien.

Pour le maintien de votre bonne santé visuelle, pensez donc à limiter le temps passé devant l’ordinateur, la télévision ou le téléphone portable. Les jeunes de 16-24 ans y passent 7h52 minutes par jour. Au total, 40% d’entre eux ont déjà ressenti des troubles visuels (fatigue oculaire, picotement, migraine, flou…) liés à cette surexposition. Soit deux fois plus comparé aux adultes.

Partager cet article