Peaux sensibles : démaquillez tout en douceur

[09 mars 2016 - 16h37] [mis à jour le 09 mars 2016 à 16h43]

Pour garder un joli teint et échapper aux imperfections, il est indispensable de bien se démaquiller soir après soir. Mais les nettoyages trop musclés irritent les peaux sensibles. Comment faire rimer efficacité et respect des épidermes fragiles ?

Le démaquillage est une cause fréquente d’agression des peaux sensibles. Leur barrière cutanée, plus perméable, les rendent particulièrement vulnérables aux tensio-actifs, conservateurs et alcool présents dans les produits classiques. Même un simple rinçage à l’eau du robinet, souvent chargée en calcaire, peut suffire à les irriter. Pas question pour autant de se priver de maquillage !

Les peaux sensibles aussi ont droit à ce plaisir, à condition d’appliquer en base une crème formulée pour les peaux réactives. Et d’opter pour un maquillage formulé par un laboratoire de dermo-cosmétique, vendu en pharmacie et parapharmacie. De toute manière, maquillée ou non, même les peaux sensibles doivent être débarrassées des impuretés de la journée.

Sans savon, sans rinçage

L’idéal ? Utiliser un produit démaquillant formulé sans savon et ne nécessitant pas de rinçage. Ou, à défaut, remplacer l’eau du robinet par un brumisateur d’eau thermale apaisante. Mais cela rallonge la durée du rituel démaquillage et risque d’en décourager certaines.

Le mieux est donc d’utiliser une eau démaquillante (Uriage Toléderm eau dermo-nettoyante apaisante, Eau micellaire active Themis, Solution micellaire Créaline H20 Bioderma) appliquée sur du coton. Pour les peaux ultra-sensibles, il faut opter pour des produits nettoyants pouvant être appliqués du bout des doigts (Gelée micellaire Sensiphase anti-rougeurs A-Derma, Lait démaquillant physiologique La Roche-Posay). Pour vous essuyer, tamponnez délicatement avec un mouchoir en papier, sans frotter. Et terminez en appliquant un soin de nuit hydratant et apaisant.

Partager cet article