Pénurie de sang : l’EFS lance un appel d’urgence

[18 juillet 2018 - 15h11] [mis à jour le 18 juillet 2018 à 15h47]

L’Etablissement français du Sang (EFS) appelle à votre générosité pour pallier la pénurie de dons observée depuis le début de l’été. Chez vous ou sur votre lieu de vacances, le don vous prendra à peine 45 minutes.

L’été, les dons de sang sont en chute libre. En effet « la période estivale reste une période tendue et fragile en raison d’une moindre fréquentation des sites de prélèvement », explique l’établissement français du Sang. Lequel « lance un appel d’urgence et invite les donneurs à se déplacer massivement dès maintenant dans les sites fixes et les collectes mobiles pour donner leur sang et garantir ainsi un niveau satisfaisant de produits sanguins pour couvrir les besoins des malades tout au long de l’été ».

Vous êtes intéressé(e) ? Cliquez ici pour connaître le centre le plus proche de chez vous.

Qui peut donner ? « Toute personne en bonne santé, âgée de 18 à 70 ans, ne faisant pas l’objet d’une mesure de protection légale (tutelle…) et reconnue apte à l’issue de l’entretien prédon peut donner son sang. » Pour savoir si vous êtes éligibles au don, passez le test en ligne sur cette page ! Certaines contre-indications existent telles qu’un poids inférieur à 50 kg, une infection ou une fièvre de plus de 38 °C datant de moins de 2 semaines.

Comment se passe le don ? En moyenne, 420 à 480 ml de sang sont prélevés à chaque don. « L’acte lui-même dure 8 à 10 minutes. Si l’on ajoute le temps de l’entretien prédon, puis le temps de repos et de collation qui suit le prélèvement, le don de sang prend environ 45 minutes. »

Combien de prélèvements ? Huit semaines doivent séparer deux dons. Une femme peut donner 4 fois (maximum) chaque année, 6 fois pour un homme. Sachez enfin que « 10 000 dons de sang sont nécessaires chaque jour pour répondre aux besoins des malades ».

Partager cet article

SYNDICAT DE LA PRESSE INDÉPENDANTE D'INFORMATION EN LIGNE
Service de Presse en Ligne reconnu par la Commission paritaire des Publications et Agences de Presse (CPPAP) sous le n°0318 W 90885 (article 1er de la loi n° 86-187 du 1er août 1986 portant réforme du régime juridique de la presse)